Pour son premier passage à Québec, Melody Gardot a offert une performance sublime dans un spectacle qui plaçait la musique en avant-plan. C’est dans un Grand Théâtre rempli presqu’à son maximum que la chanteuse a livré des chansons de son plus récent album Currency of Man lancé en 2015.

Le spectacle a été un pur moment de bonheur où les rythmes jazzés des six musiciens et la merveilleuse voix de la chanteuse ont rempli les oreilles et les cœurs des fans présents. Melody Gardot est arrivée sur scène avec un chapeau noir, des lunettes soleil et toute habillée de noir.

Elle a empoigné sa guitare et a livré Same to you extrait de son quatrième opus. Déjà les fans étaient conquis et ceux qui la découvraient, tout simplement charmés. Et s’il restait des réfractaires dans la salle, lorsqu’elle s’est assise au piano avec la chanson She Don’t Know, ceux-ci se sont joints à la fête.

La voix de Melody Gardot, à elle seule, comportait la richesse et la variété d’un band de jazz. Mais, il fallait noter aussi la virtuosité des six musiciens qui l’accompagnaient sur scène, ce qui rendaient le spectacle encore plus mémorables.

Je ne peux passer sous silence le nom de son saxophoniste, Irwin Hall, qui s’est illustré maintes fois sur scène. Sa fougue, ses performances et son charisme ont donné une touche encore plus incroyable à ce spectacle digne de mention. À noter sa performance sur March For Mingus, où il a livré un solo avec deux saxophones en même temps.

Spectacle bien ficelé

Alors qu’elle en était qu’à son deuxième concert de la tournée au Québec, le spectacle était bien ficelé et les chansons étaient savamment choisies. Ce n’est qu’à la moitié du spectacle que Melody Gardot a offert quelques succès de ses albums précédents : Les étoiles – dont elle a raconté l’histoire de son écriture – et  Baby I’m a Fool, dont plusieurs personnes ont entamé les paroles avec la chanteuse.

Elle a ensuite livré une merveilleuse performance sur Who Will Comfort me où le public tapait dans les mains et arboraient ses plus beaux sourires. La finale du spectacle avait un côté participatif : elle a demandé aux spectateurs de chanter des bouts de Preacherman avec elle. Un moment de cohésion des plus intéressants. La musique résonnait dans le Grand Théâtre, un moment fort. Tout simplement un délice pour les mélomanes.

J’ai été impressionnée par la qualité musicale du spectacle, au point de retrouver la même richesse de sonorités live que les chansons originales enregistrées en studio. Elle a ensuite salué la foule accompagnée de ses musiciens. Pour lui demander un rappel, le public a bien sûr applaudi et fait une ovation debout, mais, il a aussi rechanté le petit bout de la chanson qu’elle venait juste de lui apprendre. Un moment touchant!

En rappel, elle a proposé It Gonna Come au public, qui était debout et qui dansait sur les rythmes de la chanson. Un beau moment qui restera gravé dans ma mémoire. Généreuse, elle a aussi donné une séance d’autographe à ses nombreux fans venus l’attendre dans le hall du Grand Théâtre.

Chansons de la soirée :

  • Same to you
  • She don’t know
  • Bad news
  • March for mingus
  • Morning sun
  • You don’t know what love
  • Les étoiles
  • Baby I’m a fool
  • Who will comfort me
  • Preacherman

Et en rappel

  • It gonna come