Muse a su nous transporter dans son univers rétrofuturiste avec sa performance, dimanche passé, au Centre Vidéotron lors de sa tournée Simulation Theory. 

Tout a commencé par un Bellamy, tout en voix, qui s’approchait de la scène au son de Algorithm, une chanson de leur plus récent album. Il portait des lunettes lumineuses et un gant d’allure futuriste accompagné de danseurs et trompettistes masqués arborant des costumes tout aussi lumineux.

Cela annonçait bien le reste de la soirée qui est demeuré haut en couleur et en effets spéciaux de toutes sortes : projections, lasers, confettis, vestons lumineux, lévitations, canons, et plus encore. Aucun compromis n’a été fait pour nous en mettre plein la vue.

La scène se métamorphosant à chaque pièce ; nous avons entre autres eu droit à quelques-uns de mes succès préférés : Psycho, Uprising, Starlight, et Mercy. C’est pendant cette dernière que le chanteur s’est lancé dans le parterre et a donné la main à quelques fans chanceux. La prestation s’est terminée dans une pluie de confettis et de serpentins.

Quelle surprise lors du rappel quand le cyborg gonflable du vidéoclip de la chanson The Dark Side a pris vie sur la scène pendant un medley plutôt métal. Une énorme structure gonflable qui a su impressionner les spectateurs déjà conquis.

Ils ont terminé la soirée en force avec la chanson Knights of Cydonia; des ballons rebondissaient sur la foule. En bref, Muse nous a offert une prestation visuellement impeccable, toute en lumière et en virtuosité.