Si vous êtes un amateur de rock, vous avez surement un bon vieil album Big Shiny Tunes qui traîne dans votre collection de disques. Deux groupes, soit Our Lady Peace et Matthew Good, qui se sont retrouvés à maintes reprises sur cette compilation canadienne étaient de passage dans la métropole le mercredi 7 mars.

Après être venu jouer en première partie de Guns N’Roses l’été dernier au parc Jean-Drapeau, Our Lady Peace célébrait enfin son retour en tête d’affiche après 6 ans d’absence dans la métropole. Étrangement, c’est avec la mélodieuse Angels/Losing/Sleep que Raine Maida a commencé son tour de chant. Étrange, dans le sens que la foule ne connaissait pas vraiment cette mélodie tirée de Healthy in Paranoid Times, soit le seul extrait proposé de cet album paru en août 2005.

Pour se faire pardonner, les Ontariens d’Our Lady Peace ont enchainé avec Superman’s Dead et Innocent : deux pièces coup de cœur des Québécois qui ont porté ses fruits pour le groupe en début de prestation, avec tout le MTelus qui chantait à plein poumon. On a même eu droit à une petite reprise de Maps de Yeah Yeah Yeahs !

Malgré les ventes décevantes du nouvel album Somethingness paru le mois dernier, plusieurs fans connaissaient la nouvelle pièce Drop Me in the Water. Honnêtement, elle sonnait beaucoup mieux en show comparativement à la version studio et cela nous a permis de vraiment la considérer dans le même registre que certains classiques.

Avant d’interpréter Somewhere Out There, le chanteur Raine Maida a rappelé à ses admirateurs qu’ils avaient tourné le vidéoclip au Métropolis à l’époque ! Avec toute cette fébrilité dans l’air, les musiciens ont livré à merveille cette chanson. Sans oublier, l’indomptable One Man Army qui a été mon moment coup de cœur de la soirée.

Après avoir conquis le public avec ses grands succès Clumsy et 4 am, Our Lady Peace a surpris le public en invitant Matthew Good sur scène. En fait non, quand j’avais vu la « setlist » du show, je me doutais que ses camarades de tournée allaient remonter sur scène en voyant qu’ils reprenaient Hello Time Bomb (de Matthew Good Band) en rappel.

En première partie, Matthew Good est venu nous rappeler des souvenirs de notre jeunesse. Quand j’écoutais sa prestation, je ne pouvais pas arrêter de penser à la compilation Big Shiny Tunes et au jeu de NHL du début des années 2000. Sans aucun doute, la foule présente n’en avait que pour Load Me Up. Sans oublier, la touchante pièce Weapon qui rentre toujours aussi fidèlement dans notre cœur.

Liste de chansons :

  • Angels/Losing/Sleep
  • Superman’s Dead
  • Innocent
  • Drop Me in the Water
  • Is Anybody Home?
  • Maps (de Yeah Yeah Yeahs)
  • In Repair
  • Somewhere Out There
  • One Man Army
  • Not Enough
  • Nice to Meet You
  • Clumsy
  • 4 am

En rappel :

  • Ballad of a Poet
  • Hello Time Bomb (de Matthew Good Band)
  • Starseed