L’humoriste P.A. Méthot a décidé de revisiter la décennie 90 dans une ambiance de party ralliant musique et humour. Et c’était le party à ne pas manquer.

Avec l’aide de Rachid Badouri, de Jean-Michel Anctil, Dominic Paquet et Patrick Groulx et de Boom Desjardins et Noir Silence pour le volet musical, Méthot a offert un spécial sur les années 90 des plus réussis.

Dès le début du spectacle, l’humoriste nous rappelle ce qui s’est passé durant les années 90 sur le plan de l’actualité : le référendum de 1995, la crise du verglas, le bogue de l’an 2000, la crise d’Oka, le déluge au Saguenay et bien d’autres choses.

Le groupe Noir Silence est ensuite venu chanter sur scène son plus grand succès On jase de toi, nous replongeant ainsi en 1995. Méthot est apparu sur scène pour nous présenter un défilé de mode des années 90. Le public a semblé apprécier l’idée.

Dominic Paquet a fait un numéro sur les « chanteurs déprimés » comme Éric Lapointe, Kevin Parent ou Dan Bigras. Il nous a même fait une imitation de chacun des artistes. Par la suite, Dubmatique a interprété La force de comprendre qui a connu un succès fou en 1997.

Rachid Badouri avec ses histoires de discothèque, qui figurait dans son premier spectacle, a fait crouler de rire la foule du Centre Vidéotron. Il a parlé de ses fameuses boucles d’oreilles qui étaient en fait des anneaux de porte-clés découpés. À l’époque, son père ne voulait pas qu’ils se percent les oreilles.

De retour de l’entracte, P.A. Méthot était habillé en Kurt Cubain… ou en Safia Nolin, comme il a dit. Accompagné de son band, le comique a joué et chanté Smells Like Teen Spirits de Nirvana.

Patrick Groulx a ensuite personnifié le curé Poirier. La foule l’a trouvé hilarant quand il a dit : « Si on est ici ce soir, c’est grâce à Dieu et son fils Régis ». Il a été hué quand il a abordé le départ des Nordiques. Il s’est repris d’une bonne manière quand il a avoué… que le Canadien n’était pas mieux.

Boom Desjardins, sans le reste des membres de La Chicane, est apparu pour jouer Juste pour voir le monde. Les lumières de cellulaires et les briquets ont illuminé le Centre Vidéotron.

Jean-Michel Anctil, sous les traits de Priscilla, a concocté un numéro hilarant sur les films les plus populaires des années 90. La belle a fait son entrée sur un faux Titanic. À la fin, avec P.A. Méthot, ils ont repris la mythique scène du film Mon fantôme d’amour. Franchement, c’était le numéro le plus drôle de la soirée.





Les spectateurs ont eu droit à Wannabe des Spice Girls ainsi que les Backstreet Boys avec Everybody (Backstreet’s Back).