Le Centre Bell était assez rempli pour ce spécial qui abordait en humour et en chansons les années 70. Voyage dans le temps !

Dès son entrée sur scène, l’humoriste de Chandler en Gaspésie est arrivé avec son espèce de salopette bleu poudre et un chemise scintillante en rose. Notre ami était attriqué pour faire revivre les années 70.

Le principal intéressé a rappelé la mode et la musique de cette époque. Les spectateurs ont pu se souvenir du fameux plat à céleri Tupperware. La première invitée de la soirée a été Nanette Workman qui a repris Lady Marmelade.

Billy Tellier s’est ensuite présenté sur la scène pour expliquer aux gens qu’ils avaient tout fait « fouerrer » dans les années 70. Car les années 60, c’était l’amour libre et les années 80, c’était le sida. « Vous avez fait quoi entre les deux ? », a-t-il dit.

Sur le plan musical, Jean-François Breau est venu séduire la foule avec That’s The Way I Like It de KC & The Sunshine Band. Plus tard, sa conjointe Marie-Ève Janvier s’est glissé dans la peau d’ABBA avec Dancing Queen. Martin Stevens avec Love Is In The Air est venu toucher la vibre nostalgique des spectateurs.

Le raconteur et humoriste Michel Barette s’est rapidement imposé avec ses histoires complètement folles. Évidemment, son sujet de prédilection a été les autos. Une spectatrice a surpris l’humoriste en mentionnant qu’elle était propriétaire d’une BM. Barrette ne savait pas quoi lui répondre.

Dans un autre segment musical, la formation américaine The Tramps est venue interprète son grand succès Disco Inferno. La soirée s’est terminée avec un medley comprenant entre autres Hot Stuff de Donna Summers, I Will Survive de Gloria Gaynor et YMCA de Village People.