Afin de célébrer le 20e anniversaire de Play Metallica by Four Cellos, Apocalyptica a livré une nouvelle version remasterisée de sa première palette parue le 22 juillet 2016. Une année plus tard, soit mercredi le 13 septembre, les Finlandais se sont présentés au Théâtre St-Denis avec ses violoncelles afin de présenter ses œuvres de Metallica.

Honnêtement, j’étais curieux d’assister à cette prestation assez unique et on pouvait sentir cette fébrilité dans l’air. Ce n’est pas à chaque jour qu’une formation métal européenne vient s’installer sur la scène du Théâtre St-Denis afin de jouer des pièces emblématiques du rock par l’entremise de quatre violoncelles.

On était encore plus heureux de voir que le Théâtre St-Denis était très bien rempli pour l’occasion. Malgré la présence de Metallica dans la métropole cet été, les « fans finis » de la célèbre formation américaine ne voulait pas surtout manquer ce spectacle fort attendu. En plus que la formation scandinave a réussi à prendre d’assaut la scène principale du Théâtre St-Denis, repoussant notre cher Alain Choquette dans le Théâtre St-Denis 2.

Revenons à nos moutons!

Pourquoi ne pas commencer avec un gros hit percutant pour faire résonner nos oreilles? C’est avec la seule et unique Enter Sandman qu’Apocalyptica a cassé la glace avec éclats. Malgré que le public ait été quand même timide a embarqué dans la « game », c’était toute qu’une prestation. Dès les premiers instants, on a vu tout le potentiel de ce spectacle qui s’annonçait fort prometteur.

Sur la pièce suivante, soit Master of Puppets, on a commencé à sentir le public s’enflammer au rythme de la musique et il scandait : Master, master! Le quatuor s’est vraiment amusé à allumer le public et la recette a porté ses fruits. Plus le spectacle avançait, plus l’énergie devenait démentielle dans la salle. De chansons en chansons, ça applaudissait encore plus chaleureusement que sur la toune précédente.

Après un entracte, la formation metal a repris où qu’elle l’a laissé … avec un nouveau musicien sur les planches. En effet, le batteur Mikko Sirén s’est joint au groupe lors de l’interprétation de Fade to Black. Évidemment, cela a suscité des réactions vives dans la salle. Les spectateurs étaient littéralement en feu et ravis que l’intensité rock ait monté d’un cran.

Apocalyptica 05

La décadence frappe le St-Denis

Dans le dernier droit, les Finlandais ont fait un tabac avec Battery et Seek & Destroy. Au rythme de ses deux percutantes pièces, la foule s’est levée de son siège et plusieurs fans se sont dirigés aux abords de la scène.

Lors de l’interprétation de la douce mélodie Nothing Else Matters en rappel, le Théâtre St-Denis s’est transformé en karaoké. Pour conclure la soirée, quoi de mieux que de livrer One qui représente à merveille l’énergie du groupe en ce mercredi soir. Si vous êtes un fan d’Apocalyptica, de Metallica et de rock/métal, n’hésitez pas à casser votre cochon si le groupe revient présenter ce spectacle au Québec.

Apocalyptica 09

Liste de chansons :

  • Enter Sandman
  • Master of Puppets
  • Harvester of Sorrow
  • The Unforgiven
  • Sad but True
  • Creeping Death
  • Wherever I May Roam
  • Welcome Home (Sanitarium)
  • Fade to Black
  • For Whom the Bell Tolls
  • Fight Fire with Fire
  • Until It Sleeps
  • Orion
  • Escape
  • Battery
  • Seek & Destroy

En rappel :

  • Nothing Else Matters
  • One