Le 25 août 2018, le chanteur de la formation We Came As Romans (Kyle Pavone) est décédé à la suite d’une surdose accidentelle de médicaments. Comme la formation post-hardcore a décidé de ne pas embaucher de remplaçant, Dave Stephens (qui avait jadis une prédominance de voix unclean) est le seul maître à bord depuis.

Récemment, les Américains ont lancé deux nouvelles pièces (Carry the Weight et From the First Note) et entrepris différentes tournées, dont la tournée du 10e anniversaire de leur premier opus (To Plant a Seed) qui s’est arrêtée au Club Soda le mercredi 11 mars tout juste avant que la COVID-19 fasse ses ravages.

Au-delà de livrer un discours en l’honneur de Kyle Pavone, je me croisais les doigts à l’idée qu’on ait droit à un hommage musical ou visuel au regretté chanteur. Au lieu de monter sur la scène pour la première chanson du rappel, les musiciens ont laissé jouer un vidéoclip constitué d’archives du regretté chanteur. À mi-chemin de la chanson (Paradise me), ils sont finalement montés sur la scène pour la finir avec lui. Durant que Stephens chantait les derniers couplets, on pouvait entendre la voix de Pavone qui l’accompagnait. Un moment magique qui restera graver dans la mémoire des fans !

Avant d’enchaîner avec les deux premiers extraits (Lost in the Moment et Cold Like War) du dernier album de Pavone, Stephens a voulu souligner que son ancien complice ne sera jamais oublié en lançant : « Kyle forever», devant une foule qui appuyait cette pensée à 200 %.

Quand un groupe joue en intégralité un de ses vieux albums, il présente, habituellement, un set complet avec toutes les pièces s’y retrouvant. Pour ce qui a trait du spectacle de la formation originaire de Détroit au Michigan, ce fut différent comme les musiciens ont présenté leur premier album (To Plant a Seed) en deux temps.

Au milieu de la performance, les musiciens ont joué, entre autres, ses deux nouvelles compositions (From the First Note ainsi que Carry the Weight) et le public a réagi positivement à celles-ci.

Si l’on se demandait si les chansons allaient perdre de leur saveur avec la dynamique vocale différente, je n’ai pas vraiment remarqué de différence au courant de la soirée. La seule exception fut To Move On Is to Grow, une toune que j’avais de la peine à reconnaître même si c’est celle qui m’a permis de découvrir We Came As Romans.

Crédit photo : Florence Harnois

Liste de chansons :

  • To Plant a Seed
  • Broken Statues
  • We Are the Reasons
  • Beliefs
  • Dreams
  • To Move On Is to Grow
  • Wasted Age
  • Hope
  • From the First Note
  • Carry the Weight
  • Encoder
  • Intentions
  • Roads That Don’t End and Views That Never Cease
  • Searching, Seeking, Reaching, Always
  • I Will Not Reap Destruction
  • An Ever-Growing Wonder
  • *Promise Me
  • *Lost in the Moment
  • *Cold Like War