Deux annulations d’envolées, un orage en début d’après-midi suivi d’averses : la météo augurait mal pour la soirée d’ouverture de la 36e édition de l’International de Montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu. Fafa Khan, Sean Kingston et Akon étaient à la tête de ce samedi soir 10 août.

Heureusement, quelque peu après 15 h 30, les nuages bien foncés ont quitté le site, laissant place à un timide ciel couvert et finalement au soleil tant attendu. Ça y est, les festivaliers étaient prêts, Dame Nature aussi.

Sur le coup de 19 h 15, c’est la DJ canadienne Fafa Khan qui a mis les pieds sur la scène, accompagnée de deux danseuses. Rapidement, les festivaliers se sont dégourdis au son des tendances musicales actuelles, mais aussi de certains classiques qu’elle a su intégrer à merveille.

Ils étaient par la suite prêts à accueillir l’homme derrière Beautiful Girls, Sean Kingston. Découvert en 2007 grâce à ce succès mondial, Kingston n’était âgé que de 17 ans lorsque sa carrière a pris son envol. Il a ensuite enchaîné les succès, en collaboration avec de nombreux artistes de l’heure — succès qu’il a joués en entier ou en partie, satisfaisant les festivaliers de tous âges. Fire Burning, Take You There, Me Love, Letting Go et la tant attendue Eenie Meenie, précédée de quelques mots de Kingston sur son acolyte de l’époque, Justin Bieber.

La seule mention du nom du jeune chanteur fut assez pour identifier plusieurs Beliebers dans la foule. Comme quoi l’International des Montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu réussit toujours à réunir un public de différentes tranches d’âges !

L’artiste jamaïco-américain a quitté la scène de la même façon qu’il y était arrivé, soit par une longue (peut-être un peu trop) performance de son DJ. Bien que l’on pouvait de temps à autre entendre la bande sonore de ses chansons, Kingtson a livré une performance agréable, qui nous a ramené quelques années dans le passé.

21 h 45, la foule est fébrile. La tête d’affiche est impatiemment attendue sur les planches. Un DJ et des musiciens prennent place, des chansons bien connues sont jouées, mais l’artiste se fait attendre de longues minutes. Lorsqu’il apparaît finalement, entièrement vêtu de blanc, Akon est reçu comme un roi.

Crédit : International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu

La foule s’est aussitôt animée, dansant et chantant au rythme de la musique. L’auteur-compositeur-interprète a pris le micro pour saluer les festivaliers et rapidement, nous avons pu constater que quelque chose clochait. Voix rauque, faible. Akon a expliqué être malade depuis plusieurs jours et avoir beaucoup de difficulté avec sa voix et ses poumons. Le temps passait et sa santé ne s’améliorait pas. Toutefois, il était inconcevable pour lui d’annuler sa présence au festival. Comme il en a fait part plusieurs fois au courant de la soirée, il doit beaucoup au Canada, pays qui a été un acteur important dans le lancement de sa carrière.

L’artiste de 46 ans a présenté une longue liste de succès et si la voix n’y était pas entièrement, son énergie prenait toute la place et nous faisait oublier qu’il avait besoin d’une bande sonore pour le soutenir. Lonely, Smack That, Right Now, Don’t Matter, I Wanna Love You, Beautiful, Sorry, Blame It on Me, Keep You Much Longer, Sweetest Girl, Dangerous, Sexy Bitch… la liste était longue, mais plus que satisfaisante.

À plusieurs moments du spectacle, Akon a réussi à surprendre les festivaliers : il a lancé de l’eau dans la foule à des moments clés, solo de tambours africains, danse et mise en scène avec son DJ et plusieurs visites dans la foule. Si plusieurs spectateurs perdaient la voix plus la soirée avançait, pour Akon, c’était l’inverse ! Si bien qu’il a lancé : « Où est mon streptocoque ? » Ce regain temporaire de voix lui a manifestement donné toute l’énergie dont il avait besoin pour terminer la soirée en beauté et s’assurer que tout comme en 2010, sa performance demeurerait parmi les meilleures du festival.

L’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu se poursuit jusqu’au 18 août, avec entre autres Roxanne Bruneau, Koriass, Vincent Vallières, Walk Off The Earth, Cœur de Pirate, Loud et plus encore.

Pour la programmation complète : www.montgolfieres.com