Pouvez-vous croire que la formation Red n’avait jamais mis les pieds au Québec avant leur série aller-retour Québec | Montréal, le mardi 3 et le mercredi 4 décembre, malgré leurs 14 ans d’existence ? Pour ceux qui les suivent depuis le début de leur carrière (dont moi), c’est un rêve devenu réalité quand ils ont été annoncés comme étant en première partie d’In Flames au Théâtre Corona tandis que ces derniers étaient venus en compagnie de Within Temptation en mars dernier.

Avec beaucoup d’énergie, le chanteur de Red (Michael Barnes) a vraiment tout donné afin de faire passer un beau moment à la foule montréalaise même si leur musique est plus mélodique que la formation suédoise In Flames.

Lors de l’interprétation de la troisième pièce Confession (What’s Inside My Head), Barnes a sauté dans le photo pit afin d’aller à la rencontre des fans jusqu’à emprunter une casquette d’un spectateur.

À ses côtés, les Armstrong (le guitariste Anthony et le bassiste Randy) ont brillé dans l’ombre en cartonnant leurs succès tels que Death of Me, Already Over et Feed the Machine. Avant de présenter leur récent extrait The Evening Hate, une alerte d’état urgence a été entendue dans le Théâtre Corona.

Un premier passage remarqué dans la métropole pour les musiciens de Red, on espère que ça ne prendra pas quatorze autres années avant de les revoir. Cela dit, il est faux de penser qu’un groupe christian rock ne peut pas rocker une salle.

In Flames poursuit le bal

Depuis leur dernier passage à Montréal en première partie de Within Temptation, les Suédois ont continué à promouvoir son récent disque I, the mask (paru en mars dernier) en s’offrant le Théâtre Corona comme tête d’affiche et en faisant salle comble au passage.

Même si leur nom laisse porter à croire que le groupe pourrait miser sur des éléments pyrotechniques, ce n’est pas du tout le cas. C’est plutôt la musique qui est mise à l’avant-scène avec des solos d’instruments et de l’énergie à revendre.

Dans la dernière ligne droite de leur soirée, ils ont offert la savoureuse composition I Am Above, récemment nommée dans le palmarès annuel de la prestigieuse radio Sirius XM Octane. À ma grande surprise, la foule a été plus énergique que jamais. Dans l’univers musical de 2019 où est-ce que le premier album est majoritairement reconnu comme étant le meilleur, c’est un bel exploit réalisé par les Suédois que le public embarque tout autant sur leur nouvelle musique.

Comme lors de leur dernière visite, le chanteur Anders Fridén a reçu une ovation debout avant d’entreprendre la dernière chanson de la soirée (The End). Je suppose que c’est une interaction répétée à chaque concert, mais j’avais, un peu trop, cette impression de déjà-vu, dans les circonstances, avec les deux arrêts dans la métropole en 2019.

Liste de chansons (Red)

  • Fight Inside
  • Death of Me
  • Confession (What’s Inside My Head)
  • Let Go
  • From the Ashes
  • Already Over
  • Feed the Machine
  • The Evening Hate
  • Breathe into Me

Liste de chansons (In Flames)

  • Cloud Connected
  • Only for the Weak
  • Take This Life
  • Where the Dead Ships Dwell
  • Call My Name
  • Behind Space
  • Graveland
  • Monsters in the Ballroom
  • All for Me
  • (This Is Our) House
  • The Hive
  • Wallflower
  • Burn
  • Voices
  • Colony
  • The Truth
  • I Am Above
  • The End