Désolé du titre qui peut paraître cru au premier regard, mais c’est la simple vérité. Dès les premiers moments du spectacle, Rick Pagano ne recule devant rien pour plaire à ses fidèles fans en les touchant, en prenant leurs cellulaires et en allant même faire quelques tours dans la foule. C’est dans cette vibe que l’ancien chanteur de Final State a performé à L’Astral le samedi 16 novembre devant une salle comble.

Autant le concert était attendu par ses fans autant la parution de son premier extrait (Clone) est attendue; c’est avec cette nouvelle pièce qu’il a lancé les hostilités. Dès les premiers moments de sa prestation, il a créé un sentiment de proximité avec ses fans qui arborait leur plus grand sourire dès qu’ils s’approchaient d’eux. Dès la deuxième pièce (Only the Good Die Young), il a été fait un tour dans la foule tout en enchaînant Tassez-vous de d’là (des Colocs). De l’ironie, n’est-ce pas ?

À voir le nombre de cellulaires allumés aux abords de la scène, il ne faudrait vraiment pas que les promoteurs interdissent l’accès aux cellulaires durant sa prestation (comme un certain Jack White) sinon le concert perdrait de son identité. Bon nombre de demoiselles (il faut se l’avouer) ont capté des vidéos pour conserver précieusement leurs meilleurs moments de la soirée.

En plus de présenter de nouvelles pièces, le chanteur originaire de Québec a livré quelques extraits de Final State tels que Wayn et Part of the Rain. Malheureusement, la sublime Make up Your Mind a été retranchée.

Au passage, le chanteur aura interprété des réinterprétations qui ont tracé son parcours dans une émission de télévision (comme il le dit). Le public a donc eu la chance de chanter, en sa compagnie sur She Will Be Loved (de Maroon 5), Somewhere Only We Know (de Keane), Rêvez mieux (de Daniel Bélanger) et Sign of the Times (de Harry Styles). Puisque le demi-finaliste ne s’est pas rappelé des paroles de Someone You Loved (de Lewis Capaldi), il a bien fait rire le public durant qu’il sautait un couplet afin d’expliquer son oubli.  

Dans le but de rentrer encore plus son nouvel extrait dans la tête des gens, Pagano a interprété à nouveau Clone en rappel. Cependant, il n’a pas eu besoin d’hypnotiser ses fans pour les inciter à le demander dans les stations radiophoniques puisque ceux-ci ont déjà adopté sa nouvelle composition.

En bref, si tu aimes Rick Pagano, tu vas encore plus l’aimer en spectacle. Grâce à sa générosité hors du commun ainsi que sa passion sans limites pour la scène, il sait comment conquérir des cœurs.