Malgré ses 70 ans, Carlos Santana nous prouve encore qu’il reste beaucoup d’essence dans son réservoir. Avec la même fougue qu’à son habitude, le célèbre Mexicain a fait danser les Montréalais le 21 mars.

Avant que la vedette de la soirée monte sur la scène, c’était drôle d’écouter les conversations des fans qui associaient le musicien à l’univers de la drogue. De plus, le choc des générations a frappé fort au Centre Bell.

Tous habillés en blanc, les musiciens de Santana ont grimpé sur la scène devant une dizaine de milliers de spectateurs réunis dans le but de s’amuser avec sa musique festive.

Si le public montréalais ne connaissait pas beaucoup les premières pièces de la soirée, il s’est soudainement réveillé lors de l’interprétation de Black Magic Woman/Gypsy Queen. Tout le monde a bondi de son siège afin de se faire aller le popotin avec joie.

Si vous connaissez bien notre cher Carlos, il ne fallait pas se surprendre que celui-ci mette en valeur ses habiletés musicales ainsi que ceux de ses complices musicaux. Évidemment, son célèbre chapeau n’était pas loin non plus !

Sur la scène, on pouvait voir des images du groupe durant sa prestation. Comme Carlos n’a pas pris le micro très souvent lors des chansons, la foule réagissait davantage dès qu’il apparaissait sur l’écran géant.

Durant l’interprétation de son succès planétaire Smooth, je pouvais voir la réaction d’un jeune autiste près de moi qui savourait pleinement l’instant présent. Ses parents étaient tellement excités de pouvoir le prendre en photo et en vidéo afin de capturer ce moment magique.

Bien sûr, le public a été en liesse lors de l’interprétation de ses tubes Maria Maria, Corazón Espinado et Smooth. Gageons un petit deux que Santana reviendra avec toute son énergie contagieuse bientôt à Montréal et que le public sera au rendez-vous encore une fois.