La formation Sublime With Rome, née des cendres de Sublime auquel le jeune homme Rome Ramirez a été ajouté, a ramené la chaleur dans le Métropolis pour une soirée.

J’avais l’impression d’être revenu dans mes années de fin du secondaire et début du cégep. Sans perdre un instant, Rome a balancé Date Rape, ce qui a plongé le public dans les années 1990. Puis, une reprise de The Toyes (Smoke Two Joints) qui a continué à faire danser les spectateurs.

Le répertoire de Sublime a encore été exploité avec Wrong Way qui a fait monter l’énergie d’un cran. La foule se déchainait et se dandinait aux sons ska-punk des musiciens. Un sentiment de légèreté flottait dans les airs et il s’est fait sentir tout le long du spectacle. La bonne humeur et le plaisir contagieux des gens apportaient un côté joyeux à la prestation.

Même si Rome Ramirez et les musiciens de Sublime étaient un peu statiques sur scène, cela n’a pas fait perdre trop de vitalité au concert et le public n’a pas semblé s’en soucier tellement. Bien que le setlist était consacré en partie aux morceaux de Sublime, Rome Ramirez et sa gang ont livré avec aplomb des succès de leur répertoire comme Wherever You Go, Take It or Leave It et Panic.

Même si ces chansons étaient plus pop que le matériel de Sublime, elles s’intégraient bien dans le spectacle et elles coulaient bien avec les pièces de Sublime. Il n’y avait pas vraiment de cassure comme tel.

What I Got et Santaria en rappel

La foule attendait avec impatience d’entre les premières notes de What I Got et Santaria. Et son souhait a été exaucé lors du rappel. Je me questionnais à savoir comment Ramirez allaient reprendre ses classiques et s’il allait bien les rendre comme l’a fait Bradley Nowell, décédé d’une overdose d’héroïne à 28 ans.

Et avouons qu’il a bien repris le flambeau, avec un ton de voix qui s’approchait dangereusement de Nowell, ce qui a permis indirectement de se sentir nostalgique. Un spectacle très intéressant, quoique un peu statique, qui a permis de revivre ses années de secondaire.

Liste des chansons

  1. Date Rape
  2. Smoke Two Joints
  3. Wrong Way
  4. 40oz. to Freedom
  5. Pawn Shop
  6. Wherever You Go
  7. You Better Listen
  8. April 26, 1992
  9. We’re Only Gonna Die For Our Own Arrogance
  10. Panic
  11. Scarlet Begonias
  12. Work That We Do
  13. Doin’ Time
  14. Badfish
  15. Let’s Go Get Stoned

En rappel :

  1. STP
  2. Sirens
  3. What I Got
  4. Santeria