La formation The Head and The Heart s’est arrêtée au Métropolis mardi passé pour venir pousser son folk-rock qu’elle a livré de belle façon. 

L’absence de Josiah Johnson, qui soigne des problèmes de toxicomanie en ce moment, ne s’est pas fait trop ressentir. Avouons que Matt Gervais a bien rendu les chansons et que le public a semblé apprécier la venue du chanteur temporaire.

C’est avec son dernier succès All We Ever Knew que le groupe de Washington a ouvert le bal. Cette chanson a mis la table au reste de la soirée qui s’est annoncée toute en douceur, parfois d’un calme olympien, parfois un peu tapageur, mais il y avait toujours ce sentiment de franchise et d’authenticité dans les compositions.

The Head and The Heart reprend Cohen

Au-dessus de leur tête, il  était possible d’appercevoir en grosses lettres le nom du dernier album Signs of Light. Le décor faisait penser à la pochette de ce disque. Malgré tout, les membres ont interprété également des morceaux de leur autres offrandes (Let’s Be Still et The Head and The Heart).

Pour le rappel, la chanteuse Charity Rose Thielen, qui s’est excusée pour son français terrible, a expliqué au public qu’il y avait un artiste canadien décédé récemment qui a été une grande influence pour le sextuor.

C’est alors que la foule a entendu les premières notes de True Love Leaves No Traces de Leonard Cohen. Par la suite, It’s a Wonderful World de Louis Armstrong a été jouée d’une manière admirable pour le plaisir des spectateurs dans la salle.

Mathieu Holubowski hypnotise

En première partie, le chanteur Matt Holubowski, révélé lors de sa participation à l’émission La voix, a encore une fois ébloui le public avec ses compositions doucereuses et très ancrées dans le folk. Flanqué de sa guitare et de sa voix très égrainée, il a réussi à mettre la foule dans sa poche sans aucun problème.

Curieusement, même si The Head and The Heart s’en est très bien tiré, j’ai aimé mieux la prestation de Matt Holubowski. Sa voix a vraiment quelque chose de particulier qui vient nous chercher sur-le-champ.

C’est finalement une soirée toute en nuance à laquelle nous a convié le groupe The Head and The Heart qu’on avait vu la dernière fois à Osheaga il y a trois ans !

Chansons jouées durant le spectacle

  1. All We Ever Knew
  2. City of Angels
  3. Ghosts
  4. Rhythm and Blues
  5. Another Story
  6. Let’s Be Still
  7. Your Mother’s Eyes
  8. Take a Walk
  9. Lost in my Mind
  10. Winter Story
  11. Oh My Dear
  12. I Don’t Mind
  13. Sounds Like Hallelujah
  14. Down in the Valley

En rappel

  1. True Love Leaves No Traces (Leonard Cohen)
  2. What a Wonderful World (Louis Armstrong)
  3. Shake
  4. Rivers and Roads