C’est le dimanche 18 décembre que les Montréalais ont eu la chance d’assister, pour une dernière fois, à une performance du groupe The Dillinger Escape Plan aux Foufounes électriques.

Ce n’est pas une surprise.  Le groupe du New Jersey avait décidé qu’il se séparerait après son dernier album paru en 2016. C’est ce que le chanteur, Greg Puciato, avait mentionné dans certaines entrevues.

À l’occasion de ses adieux, la formation nous a offert un dernier concert à Montréal. Le band américain a donné à ses fans un spectacle percutant d’une intensité remarquable. Tant les musiciens que la foule semblaient endiablés.

Un mosh pit et une salle pleine à craquer !

La salle était pleine à craquer et le mosh pit déchaîné. Le groupe a entamé avec une chanson de son plus récent album Dissociation, qui a été bien reçu.  Chaque morceau a obtenu abondamment d’appréciation, d’applaudissements et de headbanging. Les fans n’ont cessé de se laisser transporter jusqu’à l’avant en faisant du crowd surfing. Greg Puciato a lui-même participé en se lançant dans la foule.

Cela a été tellement une performance solide que la foule a en redemander avant de faire son deuil pour la soirée. Le band est remonté sur scène pour lui en donner davantage. Les membres ont terminé avec les pièces Mouth of Ghosts, Sunshine the Werewolf et 43% Burnt.

Liste des chansons

  • Limerent Death
  • Panasonic Youth
  • Symptom of Terminal Illness
  • Farewall, Mona Lisa
  • When I Lost My Bet
  • Sugar Coated Sour
  • Black Bubblegum
  • Surrogate
  • Hero of Soviet Union
  • Milk Lizard
  • Low Feels Blvd
  • One of Us Is The Killer
  • Nothing To Forget
  • Prancer

En rappel

  • Mouth of Ghosts
  • Sunshine the Werewolf
  • 43% Burnt