Afin de clore en beauté la 38e édition du Festival International de Jazz de Montréal, les mélomanes montréalais étaient invités à voir Matt Holubowski au Théâtre Maisonneuve. Un voyage dans l’univers musical envoûtant du sympathique chanteur.

Dès la première note de guitare de sa pièce d’introduction, on a senti de la fébrilité dans l’air du Théâtre Maisonneuve. Après avoir présenté une première chanson en douceur, soit The Warden and the Hangman, Matt Holubowski a « réveillé » son public quand il a attaqué le refrain d’Exhale / Inhale. C’était de toute beauté de voir la foule démontrer tout son amour et son excitation à entendre sa musique en format « full band ».

Après avoir essuyé quelques petits problèmes techniques au niveau de la batterie – la pédale en fait —, la foule a redécouvert l’authenticité et le côté humoristique du personnage sur la scène. En présentant la touchante A Home That Won’t Explode, l’ex-candidat de La Voix a envoûté le public avec sa voix chaude. À chacune de ses compositions, il proposait un nouvel univers aussi saisissant que le précédent.

Matt Holubowski(c)Frederiquemenardaubin-405

Si vous vous demandez si le Montréalais a présenté sa magnifique pièce The King, ce fut le cas. Toutefois, je me serais attendu à une plus grande réaction de la foule. Malgré qu’elle soit demeurée attentive et réceptive, j’aurais aimé observer un peu plus d’interactivité de sa part.

En rappel, il a livré sa poignante composition Solitudes. La cerise sur le sundae est la présentation d’un nouveau morceau intitulé The Weatherman qui a fait fureur dans le Théâtre Maisonneuve. Le chanteur a annoncé qu’il présentera du nouveau matériel sous peu; on a hâte d’entendre. Sans hésitation, on comprend l’ampleur du phénomène Matt Holubowski après avoir vu le public littéralement suspendu à ses lèvres durant toute sa prestation musicale.

En première partie, Helena Deland a réchauffé la foule tout en douceur. Accompagnée d’une musicienne et d’une choriste, elle a interprété quelques chansons timidement avant de quitter la scène 15 minutes plus tôt que prévu – selon les échos. Certes, on aurait aimé que son set se prolonge.

Matt Holubowski(c)Frederiquemenardaubin-438

Liste de chansons :

  • The Warden and the Hangman
  • Exhale / Inhale
  • The Folly of Pretending
  • A Home That Won’t Explode
  • La mer / Mon père
  • Old Man
  • All My Loved Ones
  • The King
  • Dawn, She Woke Me
  • Sweet Surreal
  • L’imposteur
  • Wild Drums
  • Undone

En rappel :

  • Solitudes
  • The Weatherman

Crédit photos : Frédérique Ménard-Aubin/FIJM