C’est vêtu d’une tenue toute scintillante que Valérie Carpentier est montée sur la scène du Théâtre Corona lundi dernier devant une centaine de personnes pour présenter quelques pièces se retrouvant sur son 3e album intitulé Pour Rosie.

« Bienvenue dans ma tête. Bienvenue dans mon cœur.». Pour Rosie a une intéressante trame narrative. En effet, chaque piste peut être indépendante, mais lorsqu’on les réunit tous, l’album devient une entité encore plus forte grâce à l’ordre des chansons.

D’abord, on entame notre écoute avec Rosie qui relate l’histoire d’une fille qui baigne dans le glamour et qui tente tout pour plaire aux hommes fortunés. Progressivement, le luxe évolue pour devenir des valeurs très importantes aux yeux de la chanteuse.

Des sujets tels que la famille, les amis, les voyages et  l’amour de soi deviennent plus prédominants vers la fin de notre écoute. Tout le contraire du succès radiophonique qui nous avait captés quelques semaines avant la sortie. Rosie deviendrait-elle notre charmante Valérie Carpentier?

Valérie Carpentier : sobre et sans artifice

Tout en douceur et en simplicité, Valérie Carpentier a proposé à une foule un peu stoïque six de ses nouvelles compositions. Accompagnée par ses musiciens, elle a opté au départ pour une interprétation sobre derrière un pied de micro où l’on sentait un peu la nervosité. Son aisance s’est sentie davantage lors de son interprétation de Rosie, la dernière pièce de la soirée.

Ensuite, après avoir introduit Jean Massicotte, le grand géniteur (réalisateur) de son bébé (album), elle a voulu le remercier pour la compréhension de ses idées à travers des images proposées : « Il savait que lorsque je parlais de la mer, c’est le violon que je voulais entendre dans cette pièce » et le résultat est totalement à l’image de la chanteuse originaire de Sainte-Anne-de-la-Pérade. Elle décrit le résultat final comme étant un croisement entre le rappeur Drake et la chanteuse Dalida.

Pour juger par vous-mêmes, Pour Rosie est maintenant disponible en magasin depuis le 11 novembre dernier ainsi que sur ITunes et Spotify.

Ne manquez pas prochainement notre entrevue avec Valérie Carpentier sur le site d’AlternativeRockPress.ca