Comme prévu, les 80 participants de la 2e cuvée de La Voix Junior ont proposé un spectacle sympathique devant une foule venue les acclamer au Centre Bell.

Avant que le concert commence véritablement, le public a été invité à faire un karaoké sur la chanson-thème. C’est toutefois Nous sommes les mêmes de Marc Dupré qui sortait des haut-parleurs. Bien que ce ne soit pas la bonne chanson, c’était au moins la pièce d’un des coachs de l’émission.

Ce petit incident n’a pas calmé les ardeurs des spectateurs qui ont accueilli les jeunes, mais surtout la gagnante Sydney Lallier, avec des grands cris. Les premières notes de Where Is The Love des Black Eyed Peas, probablement la meilleure chanson du groupe américain, ont été entendues, et Sydney s’est mis à rapper. Ça commençait bien le spectacle honnêtement !

Il y avait beaucoup de variété musicale : Eminem avec Lose Yourself, Andréanne A. Mallette avec Fou, Serge Lama avec Je suis malade, Justin Bieber et son immortel Despacito, Tibz avec Nation, Ariane Moffatt avec Miami, Dan Bigras et ses Trois petits cochons, Francis Cabrel avec Il faudra leur dire, Meghan Trainor avec Lips Are Moving et bien d’autres.

Ludovick Bourgeois ramène son père

Juste avant l’entracte, le fils de Patrick Bourgeois, Ludovic Bourgeois, est venu rendre un vibrant hommage à son père. Et honnêtement, il a vachement réussi. Il faut dire qu’il est la copie conforme du chanteur des B.B décédé il y a quelques semaines : même voix, même mouvement et même bouille sympathique. On aurait cru voir Patrick Bourgeois dans sa vingtaine. Il a livré avec aplomb un medley composé des succès Pourquoi t’es dans la lune, Fais attention et Tu ne sauras jamais.

Un autre numéro fort intéressant a été la reprise du Fantôme de l’Opéra par Philippe LeBouthillier. Je me demandais qui sur la scène ferait la note aiguë à la toute fin. Ayant été habitué à voir une femme « jouée » cette note, j’ai été surpris de voir que c’était le jeune homme et qu’il pouvait atteindre une note aussi haute. L’ovation des spectateurs, dans son cas, était pleinement méritée.

Charles Lafortune disait qu’il s’agissait de « la plus grande fête de la famille » et il n’avait pas tort, car les participants de La Voix Junior 2 ont donné leur 100 % dans un concert bien festif.