Amour… Haine… Jalousie…Ça vous dit quelque chose? C’est ce que nous  fait vivre l’opéra de Verdi Otello, à l’affiche à la salle  Wilfrid-Pelletier à la Place des Arts les 2, 4 et 6 février prochains.

Cette coproduction de l’Opéra de Montréal et du Pacific Opera Victoria est une occasion unique de goûter à un spectacle grandiose où la théâtralité et la musique ne font qu’un. Où le public est transporté dans un monde de passion, de vengeance et de crime. Beau programme, n’est-ce pas?

Otello est un drame lyrique en quatre actes, de Giuseppe Verdi, inspiré de Othello ou le Maure de Venise de William Shakespeare. Cet opéra a été présenté pour la première fois au théâtre Scala de Milan en 1887.

L’action se déroule sur l’île de Chypre. Arrivé en pleine tempête, le conquérant Maure Otello est heureux de retrouver sa jeune épouse Desdémone. Débarqué chez-lui, il devient victime de la mesquinerie de son lieutenant Iago, prêt à tout pour détruire son maître.

Lentement, Iago profite de la confiance d’Otello pour répandre son fiel et le persuader que Desdémone le trompe avec son lieutenant Cassio. Pour arriver à ses fins, Iago crée de toute pièce les preuves de la culpabilité de Desdémone. La jalousie s’empare alors d’Otello, qui tombe aveuglément dans le piège de son lieutenant. Malgré les protestations de Desdémone, Otello la tue de ses propres mains, avant de se transpercer avec son poignard parce qu’il a découvert l’horrible vérité…

Sur scène, un chœur de 48 chanteurs accompagnent ponctuellement les neuf solistes de cette tragédie, dont la soprano Hiromi Omura du Japon, qui interprète à merveille Desdémona – la jeune femme d’Otello, et le ténor Kristian Benedikt de la Lituanie jouant Otello. La prestation du ténor québécois Antoine Bélanger, dans le rôle de Cassio, m’a également beaucoup plu.

D’une durée de 2 h 30, l’opéra classique Otello est solide par ses décors soignés et ses projections, ses costumes d’époque ainsi que par la performance de l’Orchestre symphonique de Montréal dirigé par Keri-Lynn Wilson. De beaux moments à vivre dans cet univers invraisemblable, hors du contexte d’aujourd’hui.