Jeudi soir avait lieu la première soirée de la cinquième édition du festival OUMF qui se déroule à l’angle des rues St-Denis et de Maisonneuve jusqu’à samedi soir. En cette occasion, nous avions droit à deux prestations musicales que j’ai couvertes avec plaisir : les formations Gazoline ainsi que Canailles.

Gazoline a commencé sa prestation avec très peu de spectateurs devant la scène à 20h sur la scène Métro. Les spectateurs sont plutôt arrivés après la performance de Chocolat qui avait lieu sur la scène Desjardins 360. Au rythme des chansons, la foule commençait à devenir plus grande quoi que non impressionnante. Dans l’ensemble de la prestation, le groupe a donné une piètre performance à son public. Musicalement, il a interprété ses plus grand succès radio en Ces gens qui dansent mais je me serais attendu à ce qu’il joue les excellentes Survivants et Comme dans une vue, mais celles-ci ont brillé par leur absence.

Gazoline02

De plus, les interactions avec le public ont été basées sur de l’humour noir sans avoir de lien nécessairement avec les chansons interprétées et n’apprenaient absolument rien aux spectateurs présents qui auraient aimé en savoir d’avantage sur le groupe, sur ses albums et sur ses chansons.

Pour conclure la soirée, Canailles a fait son apparition sur la scène Desjardins 360 à 22h. Le groupe a attiré un plus grand public composé majoritairement d’étudiants qui aiment ses beat funk-rock. Les huit musiciens se sont alternés au chant tout au long de la prestation (à l’exception du percussionniste) afin de faire vibrer et danser les spectateurs présents. L’ambiance était littéralement festive sur la rue Maisonneuve.

Le groupe a interprété des pièces de ses deux premiers albums Manger du bois et Ronds-points ainsi que de nouvelles compositions. La formation a interprété, entre autres, ma pièce favorite de son répertoire en Texas. Au final, elle a su faire oublier la piètre performance de Gazoline plus tôt dans la soirée.
gazoline03