La sensation canadienne Peaches est venue électrifier la Société des arts technologiques! Et le terme n’est pas trop faible, car nous avons eu droit à une performance époustouflante, sans aucun temps mort! Celle qui fait dans l’électroclash a visiblement donné son 100% et a rendu la foule complètement dingue!

Si je connaissais un peu la musique de Peaches, je n’avais aucune idée des spectacles qu’elle donnait. C’était vraiment hallucinant! Franchement, cela manquait à ma culture! Déjà qu’elle avait revêtu un costume assez coloré, ce qui donnait le ton au spectacle, ses deux danseurs sont arrivés sur scène en vagin géant! Oui, vous avez bien lu! Voilà, j’étais littéralement assommé…
151021_Peaches_112

Critiquer les paroles au contenu explicite ou les gestes obscènes de ses danseurs serait ridicule, car cela forme un tout indissociable de la musique de la Canadienne, comme sa personnalité débridée et disjonctée.  En fait, ils sont à prendre au premier degré, et surtout à ne pas prendre au sérieux!

Mais c’est vraiment une performance au quart de tour que la Torontoise propose au public! Elle se donne à 100% à son public et ce dernier le lui rend bien en tapant des mains, en dansant et en chantant avec cœur et passion les paroles! Par contre, certains se donne trop comme cette fille déguisée en gorille qui dérangeait sans cesse les gens autour d’elle – dont moi – et les photographes qui tentaient de croqué sur le vif celle dont le vrai nom est Merrill Beth Niske! D’ailleurs, les gardes de sécurité ont dû la sortir de sur la scène à deux occasions!

En première partie, les Américaines de Deap Vally ont offert un rock abrasif qui déménage! La foule a bien accueilli les deux filles par de chaleureux applaudissements! Elles ont bien rendu leurs compositions et on voit qu’elles ont un bon potentiel! On devrait entendre parler des deux Californiennes de plus en plus.
151021_DeapVally_074