Le jeune auteur-compositeur-interprète déjanté était de passage à Montréal ce jeudi 19 novembre avec ses compagnons de scène et un quatuor de cordes. Devant une foule de 700 personnes, le plus grand nombre de personnes venues pour l’écouter, nous a-t-il précisé, le Saguenéen vivait ce moment plutôt relax et se produisait en chaussettes, comme à la maison.

Décalé mais pas sur joué, ceux qui apprécient son humour et ses textes délirants sauront également apprécier son spectacle. À l’entrée du théâtre du National, on pouvait lire : « Brach vous dit bisous bisous » et on vous assure que l’on pénètre rapidement dans une atmosphère plutôt sympathique, malgré les « carcasses » d’animaux éparpillées ci et là sur scène et qui font office de décor. Ça fait partie du délire de l’artiste, son premier groupe s’appelait d’ailleurs Buffet froid.
IMG_5117

Il a interprété en deux parties des titres issus de ces deux albums, La foire et l’ordre et Portraits de famine. Entre chaque titre, l’artiste prend plaisir à communiquer avec ce public, connaisseur, qui a chanté avec lui sur presque toutes les chansons. Beaucoup de personnes devant la scène se donnaient réellement à cœur joie sur les titres les plus enjoués et remuaient dans tous les sens.

Il invite sur scène son amie Klo Pelgag pour un duo sur la chanson Si près et si loin à la fois, moment beau mais tout aussi étrange que le reste du concert où la chanteuse performe en s’emmitouflant dans un chandail beaucoup, beaucoup trop grand pour elle ! Et puis il faisait bien trop chaud dans la salle pour porter un tel chandail !

Une belle reprise de Radiohead et quelques passages de Dan Bigras, Philippe était décidé à nous offrir une soirée très diversifiée. Il poursuit sa route à travers la région et nous vous conseillons d’aller passer une agréable soirée en sa compagnie !

IMG_5164