La Tohu accueillait à nouveau le premier volet de tétralogie Jeux de cartes de Robert Lepage, Pique, qui offre au public une rencontre étonnante avec Las Vegas, la ville de tous les vices et les péchés. C’est avec joie que nous avons traversons cette aventure surprenante.
C’est quatre histoires que nous pouvons suivre dont celle de deux soldats qui s’entraînent proche de Vegas, un jeune couple qui vient de s’y marier, un homme avec des problèmes d’argent et une femme de ménage, une immigrante illégale, qui se cherche un médecin avec des moyens peu reluisants. On a l’impression que ces histoires représentent finalement les côtés un peu moins reluisants de Vegas.

059_Erick Labbe

Pour ne pas rendre le contenu trop monotone et difficile, quelques moments amusants et légers sont dispersés dans les paroles des personnages. On pense tout de suite au jeune couple qui est marié par un imitateur d’Elvis qui parsème son allocution d’allusions aux chansons du chanteur. D’autres sont plus clichés comme la jeune femme qui flirte un homme plus âgé qu’elle.

De forme circulaire, la scène permet de mieux saisir ce qui s’y passe, de faire un meilleur lien entre les histoires racontées et de voir les tableaux devenir un bar, une chambre d’hôtel, un spa, et ce, sans trop attirer les regards des spectateurs.

021_Erick Labbe

On peut souligner le jeu assez constant des comédiens; on sent qu’ils ont un plaisir à interpréter leur personnage et à bien les faire vivre. On les trouve attachants, malgré les défauts et vices de certains. On applaudit de voir certains d’entre eux jouer plus d’un personnage et de bien l’habiter. C’est un environnement plutôt éclaté mais fidèle que nous offre le premier volet de Jeux de cartes. On y ressort très content d’avoir passé un bon moment et on a hâte de voir la suite.

Du 3 au 10 février à la Tohu
Acheter des billets