Le guitariste-chanteur Randy Bachman, qui a fait partie des formations The Guess Who et Turner-Bachman-Overdrive, est venu monter au public du Théâtre Corona Virgin Mobile que malgré son âge le monsieur sait encore rocker! Oh oui…

Comme il était beau à voir avec les trois autres musiciens qui l’accompagnaient sur scène. Avec cette nouvelle mouture, Randy Bachman a prouvé qu’il n’était pas prêt de prendre sa retraite et qu’il carbure toujours au rock efficace et dynamique. Il était aussi plutôt comique lorsque l’architecte du rock canadien, comme on le surnomme, s’est adressé à la foule!  Et cette dernière lui a bien rendu avec ses rires contagieux.

Le rock qu’il a joué reste tellement ancré dans la modernité; je présume que ce sont les trois autres musiciens plus jeunes que lui qui lui insuffle ce vent de fraîcheur. Et les mélodies tellement accrocheuses; rien de surprenant de se voir, ainsi que le public, a tapé des pieds et se frapper sur les cuisses.

(c) benoit rousseau_the_who-6710

Même s’il a joué de nouvelles compositions, il n’a pas oublié ses fans de longue date qui voulaient entendre les classique de The Guess Who, avec les You Ain’t Seen Nothing Yet et American Woman. Pour cette dernière, le chanteur canadien a eu la bonne idée de faire venir sur scène le bluesman Steve Hill. C’était très cool de voir les deux guitaristes en pleine maîtrise de leur art et faire des solos de guitares assez hot merci!

Bref, c’était une soirée très rock n’ roll qui a charmé une foule plutôt âgée mais dont les plus jeunes auraient fortement apprécié. Content de voir que le papy du rock canadien n’a rien perdu de sa flamme et qu’il est toujours en grande forme sur scène! Franchement, ça sonnait comme une tonne de briques!

(c) benoit rousseau_the_who-6682