Après le passage de Your Favorite Enemies et Seether, c’était au tour d’Alexandre Désilets et de Foreign Diplomats de fouler les planches du Club Soda le 9 octobre. L’ayant vu sur scène, il y a quelques mois, je savais que le chanteur était capable de nous montrer de quel bois il se chauffe et il a réussi son pari : nous faire entrer dans son monde complètement déjanté.

C’est un Alexandre Désilets en pleine maîtrise de ses moyens qui nous a fait danser pendant une grande partie de sa prestation. Avec les excellentes chansons comme Fancy Ghetto, Renégat et Crime parfait, le ton était donné à la soirée et on savait pertinemment qu’on “embarquait” dans un univers fou, mais dans le sens positif ici! Il faut aussi dire que l’éclairage, les costumes et la boule disco ne pouvaient faire autre chose que de nous inciter à s’imprégner de cet environnement.

Ce qu’on aime de notre ami Alexandre, c’est qu’il a un plaisir fou d’être sur scène comme s’il avait fait cela depuis des millions d’années! Il chante bien (sa voix nous a rappelé d’ailleurs celle de Daniel Bélanger), il danse plutôt bien (en tout cas, plus que moi, ça c’est sûr :P) et se donne à fond comme si c’était la dernière fois de sa vie qu’il le faisait!

En première partie, nous avons pu découvrir le jeune groupe Foreign Diplomats, qui a assurément un avenir prometteur devant lui! Ohh que nous avons adoré leur musique pop-rock tirant parfois vers le disco. Ces quatre jeunes hommes ont une façon bien personnelle de livrer leurs compositions à son public, qui a été très impressionné par le sérieux du groupe. Le chanteur Élie Raymond a une voix  qui sonne bien à nos oreilles et qui se greffe parfaitement à ses mélodies. On vous recommande chaudement d’aller les voir en spectacle lors d’un spectacle dans votre coin de pays, car ils ont surpris les spectateurs pour cette première présence.