C’est un Roch Voisine en plein forme et confiant qui est monté sur la scène de l’Olympia de Montréal. Avec un sens de l’humour développé, le chanteur né au Nouveau-Brunswick a présenté des chansons de son plus récent album “Movin On’ Maybe”. Le public a apprécié ce grand moment acoustique en compagnie de l’artiste et de ses musiciens.

La salle était remplie pour voir ce concert de deux dates de Roch Voisine. Bien qu’il ait interprété des chansons de son dernier album anglophone, une première en 12 ans, le sympathique chanteur a profité de l’occasion pour rappeler des souvenirs aux spectateurs avec ses grands succès comme Hélène, Kissing Rain, Catch Me et Oochigeas. Pour cette dernière, je trouve curieux qu’il ait chanté la version anglaise plutôt qu’opter pour la version française! Reste que la nouvelle mouture proposée était fort intéressante.

Et parlant de mouture, Roch Voisine a transformé d’autres de ses hits comme Pretty Face, qui avait un petit côté country aux notes entraînantes. Une partie de la salle s’est d’ailleurs levée pour frapper dans les mains et exécuter quelques pas de danse. En rappel, il a joué Deliver Me et l’excellente I’ll Always Be There, qui n’a pas pris aucune une ride même après 20 ans d’existence. Le chanteur a aussi le sens de l’autodérision, surtout lorsqu’il présente une pièce qui, finalement, n’était pas la bonne! Cette bévue a fait crouler de rire la salle, mais l’artiste a rattrapé la situation habilement.
Le fait d’offrir un spectacle acoustique était une excellente idée! Les pièces, sans guitare électrique et avec l’ajout d’une contrebassiste, prenaient une nouvelle couleur, étaient perçus différemment par le public. Elles avaient, si on peut dire, une belle rondeur, une belle chaleur et convenaient  parfaitement à L’Olympia de Montréal. En première partie, Lina Boudreau y est allée de ses morceaux jazz de musique de Noël convaincants et qui collaient bien à sa personnalité.