Jusqu’au 16 mai, la pièce Selfie tient l’affiche à la salle Jean-Claude-Germain au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui.

Sans se plier aux conventions, deux femmes et deux hommes se servent de leur corps, de leur image et de leurs envies pour décortiquer l’état du regard sur soi-même, sur son « égoportrait ».  Pour y arriver, ils nous parlent entres autres du musée secret de Naples (œuvres érotiques de la Rome antique), des actrices nues, des autoportraits d’Egon Schiele, des sirènes et d’autosatisfaction.

Cette suite de tableaux est interprétée par Christine Beaulieu, Philippe Cyr, Frédéric Lavallée et Édith Patenaude de façon non conformiste et appuyée par des textes de Sarah Berthiaume.

SELFIE 2_crédit Julie Artacho

Il s’agit d’une critique sur notre société obsédée par la représentation de soi-même notamment avec l’arrivée des réseaux sociaux, Facebook, Twitter, Instagram, Tumblr et autres Flickr, où tout un chacun publie avec ostentation son image, son intimité, ses allées et venues, à grande échelle. La gestuelle et la nudité des comédiens tentent de démontrer que plus rien ne choque.

« Quand nous serons allés au bout de nous-mêmes, de nos fantasmes, que voudrons-nous? Après avoir tout vu, tout montré, que restera-t-il? », souligne le metteur en scène, Philippe Cyr.

Comme les pièces d’un puzzle, les performances et les narrations s’imbriquent harmonieusement les unes dans les autres pour former une œuvre contemporaine qui sort des sentiers battus.