Dimanche soir 3 avril, les fans du groupe punk rock Vulgaires Machins ont été comblés. Deux anciens membres de la formation — Marie-Ève Roy et Guillaume Beauregard —, s’étaient donné rendez-vous pour présenter, tour à tour, leur premier disque solo devant une salle comble au bar Verre Bouteille.

Installée discrètement au piano, Marie-Ève Roy a joué des pièces mélodiques de son premier album Blue Nelson, paru le 4 mars dernier.  L’auteure-compositrice-interprète a expliqué les raisons et motivations qui ont inspiré son premier album.

« Lors d’un voyage en Nouvelle-Zélande, j’avais le sentiment de me retrouver seule au monde en observant le paysage hallucinant. Avec le recul et le temps, j’ai décidé de m’affranchir. Je suis retournée vers ce qui est le plus précieux, à mes yeux, soit les autres ».

Mon coup de cœur de la prestation a été l’interprétation d’Un peu plus fort – un succès souvenir des Vulgaires Machins – accompagnée de son compatriote Guillaume Beauregard. Dès les premières notes de la chanson, la foule a été conquise.

Après un court entracte, Guillaume Beauregard est revenu sur la scène en compagnie de ses deux musiciens. Ils ont joué trois excellents extraits : Indemne, Cadeau du ciel et De pluie et de cendres.

Avec une touche complice et humoristique, l’auteur-compositeur-interprète a multiplié les interactions avec le public. Il a remercié ses fans de l’avoir encouragé durant sa belle aventure – soit la parution de son premier album.

En rappel, il a invité sa « chick la plus hot en ville » à le rejoindre. Ils ont interprété de brillante façon la mélodique Et même si. Chaque interprétation des succès de leur défunt groupe, a suscité un vif intérêt auprès de la foule nostalgique.

Pour conclure, Guillaume a surpris la foule en présentant The Boys Of Summer — célèbre classique de Don Henley — qu’il a dédié à tous les amoureux de la terre. Quel moment magique !