Stéphane Rousseau présentait le 26 mai dernier à la salle Albert-Rousseau la première québécoise de son sixième spectacle solo intitulé Un peu princesse. Stéphane Rousseau, c’est un feu roulant de blagues; on sort de son spectacle plié en deux tellement on a rit. Tout passe au tordeur pour notre plus grand plaisir : son vieillissement, les enfants, les femmes, les Français, pour ne nommer que ceux-là. Un excellent spectacle bien dosé entre imitations et stand-up.

Accompagné de main de maître par deux musiciens, Emmanuelle Caplette à la batterie et William Croft au clavier et de Guillaume Vincent en figuration, Stéphane Rousseau livre un spectacle intimiste où il se monte proche de son public et très personnel. La musique ajoute vraiment un plus au spectacle et soutient bien ses blagues, tout comme ses imitations. L’humoriste de 48 ans nous parle de son vieillissement, de l’alcool, des femmes, des différences entre Français et Québécois, de sa famille, ses amis, toujours avec une touche de charme que lui seul sait faire. Il se dandine, fait son crooner, son macho, même s’il dit qu’il a changé, qu’il n’est plus comme cela, mais ça fonctionne et les femmes sont sous son charme, et comme elle insiste …

©Simon Douville_13

Il parle de ses défauts (ses qualités de merde comme il les chante), du couple et ses déboires, de sa vie de célibataire, de sa vie de papa. On se sent privilégié d’être là et de partager sa vie. Chaque sujet amène son lot de blagues, de mimiques et le public en redemande. Il a même livré quelques lignes de Madame Jigger pour le plus grand plaisir de l’assistance.

Un moment fort du spectacle a été quand une spectatrice, Catherine, est montée sur le stage et que Rico, le charmeur espagnol lui a fait la cour. Un moment très drôle et sexy. Il y a aussi eu un concours musical entre Stéphane Rousseau au tam tam et Emmanuelle Caplette à la batterie, ça sonnait bien, un beau moment.

©Simon Douville_11

Justement, ce qui caractérise Stéphane Rousseau, c’est qu’il divertit à la fois en chansons, en blagues, en imitations (d’ailleurs ses imitations de chanteurs dépressifs étaient tordantes) et bien sûr en stand-up, et que c’est  bon à tout coup.  Un peu princesse est un spectacle à voir absolument, on rit et on passe vraiment une excellente soirée. Stéphane Rousseau se produira à nouveau à la salle Albert-Rousseau les 3 et 4 septembre prochains.