Jusqu’au 19 décembre, L’Irréductible petit peuple, en coproduction avec le Théâtre Catapulte et le Théâtre français de Toronto, présente Avant l’archipel à la salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier. Un petit spectacle riche en émotions et un régal pour les 7 à 77 ans…

Imaginaire débridé

Entre une île et une péninsule, un archipel se déploie. Et sous la voûte constellée où zigzaguent les oiseaux, deux êtres se rencontrent : Lénaïque la Magnifique et Brévalaire Spectaculaire.

L’une vend ses fruits-dragons au marché et l’autre, troubadour charmeur, joue du ukulélé.

C’est le coup de foudre, d’une poésie rare, ludique, mais aussi teinté de tragique.

Avant l’archipel – Une interaction sans cesse renouvelée 

À l’origine de chaque représentation, il y a ce canevas sur lequel se tisse une trame qui permet aux acteurs, avec l’aide du public, de se réinventer.

Interpellés tout au long de la représentation, les spectateurs, jeunes ou moins jeunes, réagissent, répliquent et deviennent partie intégrante du récit poétique qui se dessine sous leurs yeux.

Énergie contagieuse

Les deux interprètes : Danielle Le Saux-Farmer et André Robillard se complètent à merveille.

Leur jeu spontané, ponctué de chants et de musique et nourri par les mots d’une langue qui valse du familier au littéraire, est tout bonnement enchanteur.

Dans un décor bric-à-brac où tout est possible, ils nous entraînent avec naturel et simplicité dans une histoire d’amour qui n’a rien d’ordinaire.

Ne manquez pas ce souffle unique qui fait du bien… à la salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier

Texte: Emily Pearlman

Traduction: Danielle Le Saux-Farmer

Mise en scène: Joël Beddows

Crédit-photos: Marianne Duval

Rédaction: Dominique Denis