Jusqu’au 16 février, le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui accueille ColoniséEs, une pièce sur l’histoire récente du Québec, sous la plume d’Annick Lefebvre. Pour mener à bien sa dernière mouture, l’autrice s’est associée au metteur en scène René Richard Cyr. Un duo qui nous offre une rétrospective remarquable et bien documentée des moments forts de notre Belle Province!

Après sa pièce coup de poing, J’accuse présentée il y a quatre ans au CTD”A. Après Les Barbelés, qui porte sur  la difficulté à prendre position, jouée sur les planches du Quat’Sous en septembre dernier.

Cette fois-ci, Annick Lefebvre dirige les projecteurs sur nos préoccupations collectives et individuelles d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

ColoniséEs – Les années 60 à nos jours

Avec son écriture énergique et sans compromis, la dramaturge revisite notre chemin parcouru en tant que collectivité, nos défaites ainsi que nos revers.

Elle met également en lumière ceux qui ont laissé leur empreinte lors d’événements significatifs de l’histoire contemporaine du Québec.

L’autrice combine le théâtre et le documentaire pour illustrer son propros.

Elle y parvient, en employant parfois un côté didactique, à travers le vécu du couple Julien/Godin et celui d’une jeune serveuse, dans un bar du Plateau Mont-Royal.

Celle-ci s’étant grandement impliquée lors de la grève étudiante des carrés rouges en 2012, aujourd’hui elle se balance entre le spleen et la fête. Elle se questionne sur la solidarité québécoise.

Des comédiens convaincants

Pour nous raconter le fil des événements qui débute en 1962 (Rassemblement pour l’indépendance nationale), René Richard Cyr a eu recours à deux comédiens connus de la scène québécoise Macha Limonchik et Benoit McGinnis, ainsi qu’à cinq comédiens de la relève.

Le couple Godin et Julien est joué par trois actrices et trois acteurs différents. Cette façon de faire donne du dynamisme au texte.

Il faut également souligner la remarquable interprétation de Maude Demers-Rivard qui endosse avec profondeur le rôle de la jeune serveuse, représentant le Québec d’aujourd’hui. Elle est persuasive et on y croit.

Pleins feux sur le texte d’Annick Lefebvre

Font figure de décor, des chaises de taverne, un écran où sont projetés quelques poèmes de Gérald Godin, dont un qui est affiché en gros plan sur un mur derrière la station de métro Mont-Royal, et une vingtaine de pieds de micros de différentes hauteurs.

À mon sens, ceux-ci présentent une analogie avec la liberté d’expression.  Sans temps mort, toute la place est laissée au texte.

Souvenirs ou découvertes

Quel que soit l’âge et les expériences, chacun y trouvera son compte, à la condition d’avoir un certain intérêt pour la politique. ColoniséEs c’est près de deux heures de mémoires ou de découvertes, selon les connaissances du spectateur.

ColoniséEs est à l’affiche du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui jusqu’au 16 février.

Distribution : Maude Demers-Rivard,  Myriam Fournier, Charles-Aubey Houde, Macha Limonchik, Benoit McGinnis, Sébastien Rajotte, Zoé Tremblay-Bianco

Crédit photos : Valérie Remise

Rédaction : Micheline Rouette