Jean-Philippe Lehoux poursuit sa résidence à La Licorne avec ce troisième texte écrit dans le cadre de sa résidence d’auteur à La Manufacture, après Napoléon Voyage (2014) et Normal (2015). Cette fois, il nous propose une tragi-comédie intitulée Deux pièces pour Étienne Pilon.

Un one-man-show sur l’immortalité

Dans ce spectacle occupant la totalité du théâtre (on demande au spectateur de choisir l’une des deux salles à son arrivée), l’auteur de Deux pièces pour Étienne Pilon explore notre rapport au culte de la performance, le don d’ubiquité que la société exige de nous et les conséquences de ce mode de vie.

Comment cela se traduit-il concrètement?

Un tragédien connu, notamment dans les émissions Mémoires vives et District 31, Étienne Pilon fait le saut dans le monde de l’humour pour présenter son premier one-man-show sous le thème de l’immortalité.

Les secrets d’une bucket list en conférence

Seul sur scène devant une piscine pour enfants pleine de centaines petites capsules remplies des milliers de rêves qu’il compte réaliser de son vivant, Étienne Pilon livre les secrets d’un bonne bucket list dans le cadre d’une conférence loufoque.

Accompagné de musique et de photos, il énonce ces préceptes pour créer LA liste ultime.

Parmi ses conseils, il y a: viser des rêves moins convoités.

Donc, au lieu d’assister à un match de baseball dans une ville américaine, Pilon se rend plutôt à Trois-Rivières!

Une fausse conférence déjantée

Pourquoi l’immortalité? D’où vient l’idée de la bucket list? Tout est révélé dans la deuxième partie du spectacle.

Il faut donc se déplacer au théâtre pour le découvrir.

Ce qu’on peut en dire, c’est que bien que tout s’éclaire après la seconde moitié du spectacle, on en aurait pris plus de la première.

L’idée de la fausse conférence déjantée aurait pu être exploitée davantage.

On aurait volontiers assisté à deux heures de ce joyeux délire.

Deux pièces pour Étienne Pilon – Original!

Ceci dit, ce spectacle vaut le détour pour son originalité, pour l’intensité avec laquelle Étienne Pilon joue son rôle, pour le texte qui nous fait rire de bon cœur à plusieurs reprises, pour les références culturelles aux années 1990 et pour le choix des pièces musicales issues pour la plupart de cette époque.

Deux pièces pour Étienne Pilon, est présenté à La Petite Licorne ET à La Grande Licorne jusqu’au 6 septembre

Production : Théâtre Hors Taxes en codiffusion avec le Théâtre de la manufacture

Mise en scène : Charles Dauphinais

Distribution : Étienne Pilon, Myriam Fournier et Pascal Rousseau

Crédit photos : Laurence Dauphinais

Texte: Nancie Boulay