Jusqu’au 22 septembre, Le Groupe de la Veillée et Cie Act-Opus présentent au Théâtre Prospéro Écoutez nos défaites END. Une confrontation hors norme dont le principal protagoniste est nul autre que le fabuleux Gabriel Arcand.

Apocalypse Now, version théâtrale

À l’instar du film culte de Coppola, on assiste à la traque de Sullivan Sicoh (sulfureux Thibault Vinçon). Un ancien membre des commandos d’élite américains qui s’est affranchi de l’armée et pourrait devenir encombrant. Asseim Graïeb (troublant Gabriel Arcand), agent des services secrets français est mandaté pour accomplir la mission.

Sicoh est-il devenu fou?    Est-il en contact avec des organisations terroristes? C’est ce que doit évaluer Graïeb. Mais ce dernier, rompu à éliminer plutôt qu’à soupeser, s’avance en terrain miné.

Combat 2.0

Des milliers de kilomètres séparant les protagonistes, leurs rencontres se font au téléphone et surtout par Skype. Sicoh est terré quelque part à Beyrouth. Graïeb, quant à lui, arpente comme un lion en cage son bureau de Paris.

Sicoh nous apparaît sur un écran géant surplombant Graïeb qui jongle avec ses portables devant une immense table symbolisant l’échiquier stratégique.

Lorsque Graïeb se retrouve seul à réfléchir, entre deux rasades d’alcool, ses regards inquisiteurs ou son profil plein de doute nous sont alors livrés en gros plan.

La mise en scène de Roland Auzet, portée par ces effets techniques efficaces et une musique percutante, magnifie l’ambiance angoissante qui s’intensifie sans cesse.

Écoutez nos défaites END, des échanges titanesques

Les deux interprètes, Vinçon et Arcand, se livrent une joute verbale de haut niveau. La parole est forte. Les mots incisifs, tels les coups d’un boxeur, touchent leur cible.

Ainsi, la suffisance nerveuse du jeune Sicoh se confronte à la froide assurance du vieux Graïeb. Toutefois, petit à petit, au fil des échanges, le doute s’installe de part et d’autre.

On baisse la garde et les coups portent, jusqu’au K.O. insoupçonné…

À voir et à entendre

On sort de cette expérience théâtrale à la fois vidé et enrichi. C’est une pièce qui porte à réfléchir sur notre rapport aux conflits humains qui ne cessent d’éclater autour de nous.

 Écoutez nos défaites END, chez Prospéro jusqu’au 22 septembre

Coproduction : Le Groupe de la Veillée et Cie Act – Opus (France)

Adaptation : Agathe Bioulès et Laurent Gaudé

Mise en scène et musique : Roland Auzet

Interprétation : Gabriel Arcand et Thibault Vinçon

Crédit photos : Nicolas Descôteaux

Texte: Dominique Denis