La pièce Educating Rita a remporté un vif succès lors de sa création à Londres en 1980 et a connu de nombreuses adaptations à la radio et au cinéma. C’est maintenant au tour du public du Théâtre du Rideau Vert de découvrir L’Éducation de Rita. Une pièce qui relate l’improbable rencontre entre une jeune décrocheuse de la classe populaire à l’esprit vif et un universitaire cynique et désabusé.

Une volonté de savoir

Rita (Émilie Bibeau), une coiffeuse de 29 ans en quête d’identité et de savoir décide de s’inscrire à l’université populaire.

L’institution la réfère à Frank (Benoît Gouin), professeur blasé doublé d’un poète alcoolique.

Il refuse de la prendre pour étudiante. Mais la vivacité d’esprit de la jeune fille finit par venir à bout de ses réticences.

Les œuvres étudiées vont confronter la vision du monde de Rita. Ce qui l’amènera à s’éloigner de son mari et de sa famille qui ne saisissent pas ses nouvelles ambitions.

L’éducation de Rita en huis clos

Toute l’action se déroule dans le bureau de Frank. Une pièce sombre ceinte de massives bibliothèques, créée par Loïc Lacroix Hoy.

On peut facilement s’imaginer être dans l’antre d’un professeur d’université des années 1980.

Pour marquer le temps qui passe, les éclairages d’Erwann Bernard se modulent au gré des heures et des saisons.

Dans ce décor où rien ne bouge,  le maître empêtré dans son immobilisme attend fébrilement la venue de son élève.

Une chimie palpable entre les comédiens

On s’attache très rapidement à la Rita campée par Émilie Bibeau. Le jeu de cette dernière est juste et évolue en même temps que son personnage.

Benoît Gouin n’est pas en reste, livrant lui aussi une performance très crédible.

Tous deux relèvent  haut la main les défis associés à ce huis clos, qui passe de l’affrontement à l’admiration mutuelle.

La chimie entre eux est palpable, rendant l’attachement entre Rita et Frank d’autant plus plausible.

Mise en scène de Marie-Thérèse Fortin

Marie-Thérèse Fortin, qui en est à sa deuxième mise en scène au Théâtre du Rideau Vert, a choisi d’aborder L’éducation de Rita avec sobriété, laissant toute la place aux échanges entre les deux protagonistes.

Ce choix permet aux spectateurs d’apprécier à la fois le texte admirablement traduit par Maryse Warda et le jeu impeccable des comédiens.

En définitive, tous les éléments sont réunis pour garantir un succès populaire à cette solide adaptation de l’œuvre du dramaturge britannique.

L’éducation de Rita est à l’affiche du Théâtre du Rideau Vert jusqu’au 20 avril.

Texte : Willy Russel

Traduction : Maryse Warda

Mise en scène : Marie-Thérèse Fortin

Distribution : Émilie Bibeau et Benoît Gouin

Crédit photos:  François Laplante Delagrave

Texte: Nancie Boulay