Le Théâtre Urbi et Orbi en codiffusion avec La Manufacture présentent en ce moment la 3e édition de Foirée montréalaise, mise en scène par Martin Desgagné. Ce happening se veut un clin d’œil à la célèbre émission Soirée canadienne. Toutefois, au lieu de se transporter de village en village, on se promène d’arrondissement en arrondissement. Après avoir visité Saint-Laurent et le Sud-Ouest, on s’arrête cette année à Montréal-Nord.

 Dès l’entrée dans la salle, on est happé par l’esprit de party des Fêtes qui y règne. Les acteurs nous reçoivent en se déhanchant au son de La Danse à St-Dilon tout en nous invitant à savourer petits sablés et jus d’hibiscus.

Petit à petit, l’atmosphère se réchauffe sous les grandes étoiles scintillantes qui surplombent la scène. Une chanson créole suivi d’un rap et d’un gospel nous rappellent sans équivoque que nous sommes dans un des quartiers les plus cosmopolites de Montréal.

On trinque, on chante, on tape des mains, on se fait la bise et tranquillement, comme de si de rien n’était, le spectacle s’installe. Pascal Contamine, l’animateur de la soirée, prend le pouls de l’assistance et des acteurs qui l’entourent, sur les lieux mythiques de Montréal-Nord. On plante le décor…

Souvenirs, anecdotes et émotions métissés

Puis, d’échanges en commentaires, des contes et des dialogues nous sont livrés en toute simplicité, le plus naturellement du monde, comme au beau milieu d’une fête de famille.

Martine Franke

 

Entre autres, Martine, d’origine polonaise, nous décrit le dépanneur convivial de ses parents où elle a grandi. Michaël, sur des airs d’accordéon, fait revivre son grand-père, un Abitibien pure laine, rustre et touchant à la fois, qui découvrait le quartier dans les années ’60.

Richardson, Haïtien, nous parle de l’itinérance avec humour et un brin de naïveté. Philippe et Émilie, le couple improbable : lui, originaire de Montréal « Noir » et elle, la petite bourgeoise de Laval se provoquent, se confrontent mais s’aiment aussi… pour la vie.

En compagnie d’Ahmad, Libanais et musulman nous assistons avec beaucoup de tendresse et d’ironie à un premier Noël au sein d’une famille québécoise aussi ouverte que tricotée serrée.

Réflexion festive

Au fil de ses histoires colorées et poétiques, drôles et touchantes, cette Foirée Montréalaise au cœur de Montréal-Nord se révèle un spectacle fort réjouissant mais aussi très profond. On en sort content et grandi. Ce rendez-vous de décembre nous aura rappelé que Montréal-Nord n’est pas le Bronx que certains décrivent. Que la fête commence et au diable les préjugés. Ne manquez pas le party!

Foirée montréalaise est à l’affiche jusqu’au 22 décembre au Théâtre La Licorne

Crédit-photos: Urbi et Orbi