Jusqu’au 6 avril, Espace Libre présente Ici, une création du Théâtre P.A.F. Cette pièce écrite et mise en scène par Gabrielle Lessard retrace les 50 ans d’histoire de la maison de Radio-Canada, de l’impact de son arrivée sur les habitants du Faubourg à m’lasse et aux conséquences de son départ prochain.

L’impact de la tour

Ici s’intéresse aux retombées que ces revirements ont eues sur l’urbanisme, la culture et l’information.

Plutôt que de présenter le tout dans un exposé magistral, l’auteure a choisi de nous faire vivre le fruit de ses recherches par le biais de trois personnages qui ont eux-mêmes été bousculés par les événements.

Ici – Une histoire sur trois époques

La première partie, qui se déroule entre 1890 et la révolution tranquille, nous est racontée par une enfant (Anne Trudel) à qui il arrive malheur alors qu’elle travaille à l’usine.

Puis, un jeune garçon (Sébastien René) dont le père est journaliste prend le relais pour nous relater l’époque de 1960 à 1990.

Enfin, de 1990 à aujourd’hui, on suit les aventures d’une jeune fille (Catherine Paquin-Béchard) qui s’installe dans le quartier parce qu’elle rêve de devenir comédienne.

Comme si on y était

Le jeu des comédiens est si juste qu’on a l’impression d’assister à des scènes du quotidien des résidents du quartier.

De plus, des photos aériennes et des images d’archives viennent appuyer un récit déjà très imagé.

Ainsi, en plus de se faire raconter l’histoire par les personnages, on la voit se déployer sur l’écran derrière eux.

Du théâtre citoyen

Avec Ici, Gabrielle Lessard nous invite à prendre position comme résidents et comme téléspectateurs.

Elle déplore le fait que « Dès les années 1950, on avait averti qu’il ne fallait pas que Radio-Canada devienne tributaire de la publicité et des cotes d’écoute. Aujourd’hui, c’est ça. »

Aussi, elle souhaite ardemment que le public participe aux audiences de l’Office de consultation publique de Montréal sur l’avenir du secteur des Faubourgs.

D’ailleurs, son personnage de comédienne y assiste et en revient emballée.

Ici, ce demi-siècle d’histoire condensé incarné par des personnages attachants, est sans contredit une façon ludique et créative d’ouvrir le dialogue. La pièce est à l’affiche de l’Espace Libre jusqu’au 6 avril.

Crédit photos: Sylvie Ann Paré

Texte: Nancie Boulay