Le Théâtre Denise-Pelletier lance la nouvelle saison de la salle Fred-Barry avec J’abandonne une partie de moi que j’adapte qui porte sur la conception du bonheur vue à travers les époques.

Cette pièce de Justine Lequette mettant en vedette Rémi Faure, Benjamin Lichou, Jules Puibaraud et Léa Romagny a fait un tabac au Festival Off d’Avignon l’an dernier.

Présent à l’événement, Claude Poissant, directeur artistique du théâtre Denise-Pelletier, a été séduit par cette pièce. Il a décidé de l’ajouter à la programmation automnale 2019 de la salle Fred-Barry.

Inspirée d’une oeuvre phare du cinéma-vérité de 1961

J’abandonne une partie de moi que j’adapte est inspirée du film de 1961 Chronique d’un été. 

Il s’agit d’une œuvre phare du cinéma-vérité dans laquelle le sociologue Edgar Morin et le cinéaste et anthropologue Jean Rouch interrogeaient les passants, sans égard à leur classe sociale, pour savoir s’ils étaient heureux.

J’abandonne une partie de moi que j’adapte en deux temps

La créatrice a choisi de présenter sa pièce en deux temps.

L’action se situe d’abord dans les années 60 où l’on recrée les scènes du film, dans lesquelles on tente de démontrer que le bonheur passe par le travail.

Puis, elle se déplace en 2019, où l’on réfute cette théorie en abordant des sujets comme la précarité et d’obsolescence programmée.

Du cinéma-vérité transposé au théâtre

Le théâtre s’avère le médium idéal pour transposer le cinéma-vérité.

Les personnages traversent fréquemment le quatrième mur pour prendre les spectateurs à témoin.

Le public a l’impression de participer alors que les comédiens se mêlent aux gens dans la salle pour créer une audience qui répond aux questions d’un animateur.

Issue d’un concept ingénieux, forte d’une mise en scène dynamique et portée par des comédiens au talent indéniable, cette pièce de 70 minutes nous laisse malgré tout sur notre faim.

J’abandonne une partie de moi que j’adapte, une coproduction de Création Studio, du Théâtre National Wallonie-Bruxelles et du Group Nabla, est à l’affiche de la salle Fred-Barry du théâtre Denise-Pelletier jusqu’au 7 septembre.

Mis en scène par Justine Lequette, le spectacle J’abandonne une partie de moi que j’adapte inclut des extraits de la pièce Je te regarde d’Alexandra Badea, représentée et publiée dans son intégralité par L’Arche Éditeur.

Crédit photos: Hubert Amiel

Texte: Nancie Boulay