Quand D. Kimm a su que les élections fédérales auraient lieu pendant la 8e édition du Festival Phénomena, elle s’est dit qu’il fallait saisir l’occasion. Elle a donc contacté la LNI et ensemble ils ont organisé une soirée électorale déjantée à La Sala Rossa lundi dernier 21 octobre.

Les participants

Suzie Bouchard, Salomé Corbo et LeLouis Courchesne, trois improvisateurs aguerris, partageaient la scène avec Éric Desranleau, le talentueux et polyvalent directeur musical de la LNI.

Au parterre, Christian Vanasse assurait l’animation de main de maître pendant que le metteur en scène François-Étienne Paré suivait le dépouillement des votes sur son écran d’ordinateur.

Le déroulement

Pour l’occasion, on a choisi d’adapter le concept La LNI tue la une, ici renommé La LNI massacre la une.

En temps normal, on traite de l’actualité en général.

Cette fois, on s’est concentré sur la politique fédérale.

Le spectacle était divisé en trois parties de 25 minutes chacune, entre lesquelles on diffusait Radio‑Canada en direct sur écran géant.

Le public a été avisé que le spectacle serait interrompu si un événement majeur survenait.

Ce qui est arrivé à deux reprises (à la fermeture du vote et à l’annonce du meneur).

Les moments forts

Christian Vanasse a donné le coup d’envoi en déclarant « peu importe le résultat, le fun sera majoritaire ».

Dans un match de saison régulière, les improvisations « à la manière de… » ont toujours la cote.

Il s’agit de rejouer une scène dans un univers particulier.

Ici, on a demandé à Suzie, Salomé et LeLouis de recréer le moment où les Conservateurs ont constaté l’existence d’une photo de Justin Trudeau déguisé en Aladin.

On leur a demandé de refaire à la manière de Passe-Partout, de Shakespeare et d’un film catastrophe.

Si les trois versions étaient drôles, c’est celle de Passe-Partout qui a provoqué l’hilarité générale.

Fou rire chez les spectateurs

Puis, un autre jeu qui a très bien fonctionné fut de demander aux artistes d’improviser une conversation avec un enregistrement.

Ainsi, Salomé s’est retrouvé à faire un désopilant remue-méninge avec Jean Leloup pour composer une chanson de campagne pour les libéraux.

De son côté, LeLouis a préparé le discours de défaite d’Andrew Scheer avec Micheline Lanctôt.

Suzie a quant à elle préparé le discours victorieux de Justin Trudeau avec les propos de Denise Bombardier.

Les 3 sketches ont donné lieu à plusieurs fous rires chez les spectateurs.

Enfin, la soirée s’est terminée en force avec une analyse de la soirée avec « l’antichambre de toute ».

Une parodie de la célèbre émission d’analyse sportive présentée au réseau RDS.

Une tradition?

On sait comment l’attente des résultats lors de la soirée électorale peut être longue et monotone.

Chapeau aux concepteurs de spécial élections de La LNI massacre la une qui a su y mettre beaucoup d’humour et la faire passer beaucoup plus vite que de coutume.

Souhaitons que le tout devienne une joyeuse tradition, tant au provincial qu’au fédéral!

Le Festival Phénomena

Le Festival Phénomena se poursuit jusqu’au 25 octobre. Consultez le site de l’événement pour découvrir la programmation et les lieux de diffusion.

Crédit photos: Caroline Hayeur

Texte: Nancie Boulay