Le Nouveau théâtre expérimental et la compagnie Ondinnok se sont associés pour la création de L’enclos de Wabush, une pièce de l’auteur Louis-Karl Picard-Sioui présentée gratuitement  en webdiffusion jusqu’au dimanche 4 juillet 2021.

Une collaboration renouvelée

Il s’agit d’une deuxième collaboration pour les deux compagnies de théâtre qui avaient d’abord uni leurs forces pour faire entendre la voix d’un auteur autochtone en 1991.

Leur première collaboration, «La Conquête de Mexico», relatait l’histoire des survivants du siège de Mexico par Hernando Cortes en 1520.

Webdiffusée gratuitement, L’enclos de Wabush, cette seconde création commune, situe son action dans une réserve imaginaire située dans le Sud du Québec et met en scène des légendes urbaines et des archétypes.

Des thèmes sérieux dans un enrobage humoristique

La quarantaine, sans enfant, sans profession, sans talent particulier, Pierre Wabush (Charles Besner) est devenu le paria de sa communauté après avoir fait éclater un scandale qui exposa la corruption du chef de Kitchike. Wabush, en résumé, est prisonnier d’un univers lui renvoyant ses propres névroses.

Entraîné malgré lui dans une quête mystique et initiatique, il devra maintenant affronter son passé, ses peurs et ses préjugés pour se sortir de cette dimension et revenir chez lui, transfiguré.

L’enclos de Wabush – Une mise en scène éclatée

Le Nouveau théâtre expérimental est reconnu pour ses mises en scènes éclatées. Celle-ci, une collaboration entre Daniel Brière et Dave Jennis, s’inscrit exactement dans cette lignée.

Des images sont projetées sur des objets incongrus dont une tente. On a aussi intégré un téléviseur dans lequel un émule de Jean-Luc Mongrain et des commentateurs sportifs commentent l’action de pièce.

Comédiens de talent

La pièce est portée par des comédiens de talent, dont Charles Bender, que l’on a entre autres pu voir dans Le Wild West Show de Gabriel Dumont, et Marco Poulin qui a tenu la vedette dans La Cartomancie du territoire et Là où le sang se mêle.

Le théâtre autochtone

La présentation de la pièce coïncide avec le mois national de l’histoire autochtone. Il est donc tout naturel que le Festival international Présence autochtone en soit le codiffuseur, l’ajoutant ainsi à sa programmation riche et variée qui fait rayonner la culture autochtone sous toutes ses formes.

Dans un contexte où les auteurs autochtones sont encore bien peu représentés au théâtre, ceci offre une belle vitrine à l’œuvre de Louis-Karl Picard-Sioui.

L’enclos de Wasbush est accessible gratuitement sur le site web du Nouveau théâtre expérimental. Cliquez ici

Crédit photos : Marlène Gélineau Payette

Texte : Nancie Boulay

Auteur : Louis-Karl Picard-Sioui

Mise en scène : Daniel Brière et Dave Jennis,

Interprétation : Marie-Josée Bastien, Charles Bender, Joanie Guérin, Marco Poulin, René Rousseau et Émily Séguin