Le “Théâtre Advienne que pourra” nous invite à retrouver notre cœur d’enfant avec Les aventures de Lagardère. Rires et combats épiques sont au menu au Théâtre Denise-Pelletier, jusqu’au 20 décembre.

Le jeune et fougueux Chevalier de Lagardère provoque en duel le Duc de Nevers. Le Duc remporte la victoire mais amusé par le Chevalier, décide de le prendre à son service comme compagnon d’armes.

Le fourbe comte de Gonzague assassine lâchement le Duc, son cousin, afin d’hériter de la fortune de Nevers et épouser la veuve de ce dernier. C’est sans compter sur Lagardère qui a juré de venger son fidèle compagnon et de protéger sa fille, Aurore.

La mise en scène que signe Frédéric Bélanger est rafraîchissante. C’est rythmé, ludique et sans prétention. On se promène entre la commedia dell’arte et la farce en passant par un soupçon de badinage et de théâtre de rue. C’est par l’intermédiaire d’une famille de gitans andalous que se raconte l’histoire, ce qui donne lieu à des scènes fort amusantes.

 Cinq comédiens se partagent la scène et jouent une dizaine de personnages différents. Ils manient l’épée tout autant que les accents, invitant même les spectateurs à participer.

Qu’ils interprètent des saltimbanques, des spadassins ou les héros du récit, ils sont tout aussi justes et amusants. Anne Trudel en Peyrolles est particulièrement savoureuse.

Soulignons également l’excellent travail de Louise Lapointe et Pierre Porcheron  à la conception des masques et Jean-François Gagnon à la chorégraphie des combats.

 Même si la pièce est d’abord conçue pour les jeunes, les moins jeunes y trouveront aussi leur compte.

Créé en 2005, le “Théâtre Advienne que pourra” a pour mission d’élargir l’horizon culturel des jeunes. Il revisite des classiques en les rendant accessibles. « Le théâtre est pour nous un outil essentiel dans l’apprentissage de l’identité de nos jeunes. Au-delà des langues, des traductions, des codes, des croyances, des religions et des différences, le théâtre est le levier d’une ouverture sur le monde. »

Texte et mise en scène de Frédéric Bélanger, d’après l’œuvre de Paul Féval.

Avec Alex Bergeron, Patrick Dupuis, Milva Ménard, Félix Monette Dubeau et Anne Trudel.

Un spectacle à voir en famille à la salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier jusqu’au 20 décembre

 Crédit-photos: Julia C. Vona – Junophoto