Jusqu’au 28 mars, le théâtre Duceppe présente Les enfants. Une pièce qui parle d’écologie en s’interrogeant sur le legs générationnels et la volonté de sacrifier son confort personnel pour le bien de la collectivité.

Après une catastrophe dans la centrale nucléaire voisine, Robin (Germaine Houde) et Adèle (Danielle Proulx), deux ingénieurs retraités, reçoivent la visite surprise de Rose (Chantal Baril), une ancienne collègue venue leur faire une proposition toute aussi risquée qu’inattendue.

Placés devant un tel dilemme moral, comment réagiront-ils?

Transposer pour toucher davantage

Même si l’histoire, inspirée de faits qui ont eus lieu il y a neuf an à Fukushima, se déroule en Angleterre, le sujet résonne quand même de notre côté de l’Atlantique.

On n’a qu’à penser à la récente marche pour le climat.

Toutefois, comme la pièce le démontre, il est facile de ne pas se sentir concerné lorsqu’on peut mettre une distance avec les événements.

Marie-Hélène Gendreau a donc fait le choix payant de camper son adaptation quelque part au bord de l’eau, sans toutefois mentionner l’endroit exact.

Maryse Warda a fait de même pour la traduction en retirant les expressions typiques.

Ainsi, tout le monde peut s’identifier au lieu où se déroule l’action.

S’entourer de professionnels

Chantal Baril, Danielle Proulx et Germain Houde sont loin d’en être à leurs premières armes au théâtre.

Ces comédiens d’expérience livrent une performance sans faille, nous faisant passer du rire aux larmes.

Ils suscitent rapidement notre intérêt à en savoir davantage sur les relations complexes qui unissent leurs trois personnages ainsi que notre compassion pour leurs questionnements et leurs angoisses.

Prêcher par l’exemple

Mue par la réflexion écologique que suscite la pièce, l’équipe du théâtre Duceppe a fait appel à l’expertise d’Écosceno pour concevoir des décors écoresponsables.

Ainsi, les arbres que l’on voit sur scène ont été récupérés de l’émission pour enfants Sapiens.

Aussi, pour faciliter la récupération ou le réemploi des panneaux, on les a vissés plutôt que de les coller comme c’est habituellement le cas.

Les enfants – Susciter le dialogue

Lorsqu’on a demandé à la metteuse en scène ce qu’elle souhaitait que les gens retiennent de la pièce, elle a affirmé avoir le souhait que Les enfants engendrent des discussions intergénérationnelles.

Les spectateurs sont donc invités à partager leurs impressions et réflexions dans un sondage post-spectacle.

Les commentaires recueillis lui seront transmis par la suite.

De plus, une causerie avec les artisans de la pièce animée par les codirecteurs du théâtre aura lieu le 11 mars prochain.

À l’affiche jusqu’au 28 mars

La pièce Les enfants tient l’affiche du théâtre Duceppe jusqu’au 28 mars.

Texte : Lucy Kirkwood

Mise en scène : Marie-Hélène Gendreau

Avec : Chantal Baril, Germain Houde, Danielle Proulx

Crédit photos: Caroline Laberge

Texte: Nancie Boulay