On aime ou on aime pas… Pour ma part, j’adore le travail de la troupe du Théâtre du Futur. Et cette fois-ci, elle nous offre, au Théâtre aux Écuries, la pièce Les secrets de la vérité. Un délice extravagant et loufoque qui dépeint la magie des illusions de la communication. Des moments hilarants attendent les spectateurs jusqu’au 28 avril.

Tout commence avec Cindyne Bournival endormie et qui rêve que Jésus entre chez elle dans son sommeil, en « bobette biblique ». Cette femme sans histoire, se retrouve enceinte de cet être surnaturel. Les nouvelles vont vite et cette situation peu commune se sait.

Arrive alors Elon Musk qui veut adopter le fils de Jésus. Celui-ci est un féru des technologies qui a le projet de transporter les déchets de la planète Terre vers Mars.

Miroir de notre monde

Farfelu me direz-vous… C’est le subterfuge qu’emploient Olivier Morin et Guillaume Tremblay pour nous parler des « fake news », des nouvelles virales, de religion, de clonage avec «l’enclos de Jésus » et du « moi » qui a une opinion sur tout. « Votre opinion est comme une décoration sur un sapin de Noël qui n’existe pas », projette-t-on sur le décor.

« Tout est tout / Rien est dans rien »

Comme ils savent si bien le faire, les auteurs portent en dérision nos comportements face à ce qu’on nous dit dans l’actualité et les nombreuses manipulations des décideurs ou influenceurs qui utilisent souvent des phrases vides de sens pour nous faire avaler la pilule: « Tout est tout – Rien est dans rien ».

Délire et délice!

Les secrets de la vérité, c’est abracadabrant, audacieux, impertinents, avec des moments follement savoureux. Par sa loufoquerie, l’histoire est difficile à raconter, mais on saisit très bien leurs observations face à Internet, aux médias sociaux et aux médias en général. Un pur délire et un délice!

À l’affiche

Les secrets de la vérité est à l’affiche au Théâtre aux Écuries jusqu’au 28 avril.

La représentation du jeudi 19 avril sera suivie de la rencontre-débat gratuite: comment trouver du sens dans une société en perte de repères?

PRODUCTION : Le Théâtre du Futur

TEXTE : Olivier Morin et Guillaume Tremblay

MISE EN SCÈNE : Olivier Morin

MUSIQUE : Navet Confit

INTERPRÉTATION : Milène Leclerc, Olivier Morin, Francis-William Rhéaume, François Ruel-Côté et Guillaume Tremblay

PROJECTORAMA : Francis-William Rhéaume

COSTUMES ET DÉCOR : Estelle Charron

ÉCLAIRAGES : Marie-Aube St-Amant Duplessis

Crédit photos: Josée Lecompte

Texte: Micheline Rouette