Le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui présente, en collaboration avec le Théâtre de la Bordée, Made in Beautiful (la belle province) jusqu’au 1er février. Un polaroïd halloweenesque des mouvances et des valeurs de notre société. Avec humour, 11 comédiens nous rappellent les moments importants de notre récente histoire.

Un party d’Halloween qui en dit long

La pièce commence le soir du référendum le 30 octobre 1995.

Le lendemain, Linda invite les membres de sa famille et ses amis à se costumer pour célébrer l’Halloween. C’est une tradition chez elle.

À ce happening halloweenesque, la discussion s’envenime lorsque la « matante » avoue qu’elle n’a pas voté au référendum.

Et ce sera ainsi chaque année à l’Halloween, sauf que le cercle familiale s’agrandit et les sujets de discorde évoluent avec le temps, jusqu’en 2020.

Il y a tant à dire

Ces rencontres annuelles sont l’occasion pour le dramaturge de nous raconter les faits marquants et l’évolution de notre société depuis 25 ans.

Comme dans un diaporama, on suit cette famille et ses tribulations au fil du temps.

Cette ingénieuse façon de faire, à la fois divertissante, rapproche le spectateur des moments forts qu’il a vécus, en tant que collectivité, au cours  de ce dernier quart de siècle, tout en mettant en parallèle leurs impacts sur notre société.

Les sujets sont abondants et portent à réflexion.

Pour n’en nommer que quelques-uns : la légalisation du mariage entre conjoints du même sexe, le printemps étudiant (le carré rouge), les attentats de New York, le sort amoureux des handicapés, la mort, l’immigration, le féminisme, les changements climatiques.

L’autodérision sur scène

Par l’autodérision et le rythme accéléré d’une succession de tableaux annuels, Olivier Arteau nous raconte les grands bouleversements contemporains.

Sur scène, énergie, éclatement et bouffonneries sont au rendez-vous.

Durant deux heures, les onze comédiens prennent plaisir à interpréter les personnages, parfois loufoques mais attachants,  pour nous relater les travers de l’actualité.

On sent le plaisir dans le jeu et la connivence entre les comédiens.

Par ailleurs, le langage des personnages qui se modifie au fil du temps appuie aisément le texte foisonnant de références et les succulents dialogues.

On se rend compte alors à quel point notre langue s’est modifiée jusqu’à s’angliciser ces dernières années.

Made In Beautiful (La belle province) à Montréal et Québec

Présentée pour la première fois en janvier 2018 au théâtre Premier Acte à Québec, Made In Beautiful (La belle province), une création du Théâtre Kata, tient l’affiche au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui jusqu’au 1er février, dans une version actualisée.

Par la suite, la pièce déménagera à Québec au Théâtre La Bordée du 14 avril au 20 mai prochains.

Texte et mise en scène : Olivier Arteau

Avec : Mustapha Aramis, Lé Aubin, David Bouchard, Ariel Charest, Gabriel Cloutier Tremblay, Sophie Dion, Marc-Antoine Marceau, Lucie M. Constantineau, Vincent Roy, Nathalie Séguin, Réjean Vallée.

Crédit photos: Valérie Remise

Texte: Micheline Rouette