Le Théâtre Bistouri a le vent dans les voiles. Cette jeune compagnie dirigée par Marc-André Thibault enchaîne les succès depuis sa fondation. Elle présente actuellement sa sixième création, Madra, qui est vouée elle aussi à connaître un beau succès.

La troupe et son humour caustique

Il faut dire que le dramaturge a le flair pour dénicher des petits bijoux théâtraux, qu’il traduit lui-même.

On se souvient d’ailleurs de l’accueil chaleureux réservé à son adaptation de la pièce de l’Irlandais Martin McDonagh  Les ossements du Connemara.

Les œuvres de cette troupe sont reconnaissables à leur humour caustique.

Pensons par exemple à Mazal Tov, cette comédie noire qui raconte les événements suivant le geste répréhensible commis par un ami du marié québécois le soir que celui-ci unissait sa destinée à celle d’une jeune juive.

Madra, s’inscrit exactement dans cette lignée. De prime abord on s’attend à une tragédie, mais on rit jaune à plusieurs reprises dans le spectacle.

Faut-il faire confiance ?

Madra met en scène Maddy (Sylvie De Morais) et Alex (Marc-André Thibault), les parents dévoués et protecteurs du petit Gabriel âgé de trois ans.

Un jour où Gabriel est confié aux bons soins de sa grand-mère (Louise Bombardier), un incident survient.

Profondément remué, le couple en vient à remettre en question la confiance qu’ils accordent à tous ceux qui les entourent.

La peur et le doute vient teinter toutes les interactions qu’ils ont avec leur entourage jusqu’à en déformer la réalité.

Jeu crédible des comédiens

La pièce est portée par une solide distribution. Sylvie de Morais est exceptionnelle dans le rôle de la mère poule. On reconnaît en elle des parents un peu trop intenses de notre entourage!

Marc-André Thibault incarne quant à lui un père plus nuancé très crédible.

La grand-mère, interprétée si justement par Louise Bombardier est empreinte de bienveillance et d’une candeur propre à son âge.

La performance de Frédéric Blanchette est aussi digne de mention, lui qui personnifie de façon crédible plusieurs personnages.

Madra – Thriller psychologique

Madra est présenté comme un thriller psychologique. En ce sens, le décor de Véronique Bertrand et les éclairages de Keven Dubois créent une atmosphère propice au suspense que des projections vidéo viennent accentuer.

Une prémisse à laquelle le public peut s’identifier, des comédiens de talent habilement dirigés et une scénographie adéquate et dynamique. Tous les ingrédients sont réunis pour prédire que Madra jouira d’une excellente réception.

D’ailleurs des supplémentaires ont déjà été annoncées!

Madra, production du Théâtre Bistouri,  est à l’affiche du Théatre La Licorne jusqu’au 27 avril.

Crédit photos: Hugo B Lefort

Texte: Nancie Boulay