D’abord offerte aux spectateurs du Festival du Jamais Lu en 2012, il aura fallu 7 ans pour que Mauvais goût soit enfin présentée au théâtre. Cette œuvre pour public averti, écrite par Stéphane Crête et mise en scène par Didier Lucien, est présentement à l’affiche du Théâtre Espace Libre.

Exploration des limites humaines

C’est, disons-le, un match parfait puisque le public est déjà habitué à des pièces qui sortent des sentiers battus, notamment avec la programmation du Nouveau Théâtre Expérimental. Ceci dit, le directeur artistique Geoffrey Gaquère a quand même émis certaines réserves – avec humour toutefois – le soir de la première.

Pourquoi ces réticences? C’est que Mauvais goût explore les limites de l’expérience humaine à travers la perversion et la transgression, l’hypocrisie et le mensonge.

Choqués par Mauvais goût?

Par moments, le langage utilisé est assez cru et les situations présentées risquent de choquer certaines personnes.

D’ailleurs, à ce sujet, Didier Lucien a lui-même affirmé au Journal Métro «On ne peut même pas dire si les spectateurs vont rigoler ou s’en aller. Ça se peut qu’on ait des soirées où ça se bidonne, ou rien du tout, dépendant de la façon dont ça les affecte».

Que raconte Mauvais goût?

Mais que peut donc bien raconter une pièce susceptible de créer de si fortes réactions, vous demandez-vous?

Elle met en scène un groupe d’amis à la recherche de repères après le départ de David, entraîné dans la mort par un accident aussi terrible que scabreux.

L’un d’eux, Patrick, a assisté au décès et décide de mentir sur la réelle cause du décès pour sauver les apparences.

Sortir le spectateur de sa zone de confort

De l’aveu même de l’auteur, l’un des buts de Mauvais goût est de sortir le spectateur de sa zone de confort.

La mise en scène vient appuyer le texte dans cette mission. En effet, pour donner aux spectateurs les clés pour comprendre les circonstances, le temps n’étant pas linéaire, on a recours au flash back et aux bonds dans le futur et le tout sert effectivement l’histoire.

En plus d’une mise en scène efficace, Mauvais goût peut se targuer d’avoir une distribution impressionnante, dont font également partie Stéphane Crête et Didier Lucien.

Ceux-ci se sont entourés de talentueux comédiens, parmi lesquels on compte, entre autres, Gabriel Sabourin, Marie-Hélène Thibault et Sylvie Moreau.

Politiquement incorrect et rafraîchissant

C’est un spectacle drôle, irrévérencieux et politiquement incorrect, ce qui est rafraîchissant dans un monde où tout est d’ordinaire si convenu.  À voir!

Mauvais goût est à l’affiche du Théâtre Espace Libre jusqu’au 26 janvier

Distribution: Guillaume Chouinard, Stéphane Crête, Lévi Doré, Camille Léonard, Didier Lucien, Sylvie Moreau, Évelyne Rompré, Gabriel Sabourin et Marie-Hélène Thibault.

Crédit photos: Jacinthe Perrault

Rédaction: Nancie Boulay