En cette ère où la peur de l’autre prend de plus en plus de place dans l’espace médiatique, on peut dire que Migraaaants tombe à point. Cette production de la Coop-Ludotek Art actuellement présentée au Théâtre Prospero vient nous y confronter de plein fouet avec un humour caustique.

Une dangereuse traversée

Migraaaants suit le parcours de ces réfugiés qui prennent des risques énormes pour  rejoindre le vieux continent et les multiples obstacles auxquels ils sont confrontés.

La pièce est divisée en tableaux dans lesquels les spectateurs feront la connaissance avec les passeurs avides, les marchands de rêves et les politiciens dépourvus d’humanité qui jalonnent cette dangereuse traversée.

Bourreaux et victimes

Sébastien Dodge, dont on a exagéré les traits par un maquillage sévère, interprète avec justesse un président tout à fait méprisable.

Il partage la scène avec 4 talentueux comédiens tous issus de la diversité culturelle jouant tour à tour les bourreaux et les victimes.

Par exemple, Luiza Cocora qui passe habilement du rôle d’une conseillère politique cynique à celui d’une jeune fille pleine d’espoir qui souhaite gagner l’Angleterre.

Force et justesse du texte

Puis, comme les meilleurs acteurs ne sont rien sans un bon texte, on se doit de souligner la force et la justesse de celui de Matéi Visniec.

Son expérience de journaliste n’y est sûrement pas étrangère.

On apprécie aussi le fait que ce dramaturge primé ait préféré l’humour grinçant au ton moralisateur.

Migraaaants – C’est l’inconfort

Les concepteurs ont savamment su transposer le malaise causé par ces situations de la vie réelle à la scène.

Tout a été pensé pour créer l’inconfort.

La salle est exiguë  et éclairage cru.

Les costumes sont étranges, mal ajustés et portés bizarrement.

Le seul élément de décor est un mur auquel ont été accroché des vêtements, principalement ceux d’enfants.

Visages sur les drames de la migration

Lorsque présentés en tant que masse, les migrants sont déshumanisés.

Il est plus facile d’être insensible à leur sort.

Les situations présentées dans Migraaaants mettent des visages sur les drames de la migration.

Ce qui force les gens à prendre conscience d’une réalité qui leur fait normalement détourner le regard.

À l’affiche jusqu’au 30 novembre

Migraaaants est présentée jusqu’au 30 novembre à la salle Intime du Théâtre Prospero.

Texte : Matéi Visniec

Mise en scène : Margarita Herrera-Dominguez

Distribution : Luiza Cocora, Sébastien Dodge, Mohsen El Gharbi, Sasha Samar et Lesly Vélazquez.

Concepteurs : Ian Alexandre, Claudia Bernal, Julien Blais, Florence Bobier, William Couture, Ximena Ferrer, Manon Guiraud, Raûl Herrera et Teo Zamudio.

Crédit photos: Juan David Padilla

Texte: Nancie Boulay