Jusqu’au 13 octobre, Duceppe présente Oslo une pièce humaniste, mettant en vedette Emmanuel Bilodeau et Isabelle Blais. Indispensable pour quiconque la quête de paix est une priorité.

Oslo, un conflit brûlant d’actualité

L’action se situe en 1993 en pleine Intifada, alors que tensions, menaces et attentats font rage au Proche-Orient entre la Palestine et Israël. À Oslo, un couple de diplomates norvégiens tente l’impossible : établir en secret, un canal parallèle de négociations entre les autorités des deux peuples belliqueux.

À la suite de nombreuses tractations et à plus de six mois de négociations clandestines, la Déclaration de principes fondée sur la reconnaissance mutuelle entre les deux parties, est finalement signée à Washington. De beaux espoirs qui se sont malheureusement évanouis depuis.

Aujourd’hui, 25 ans plus tard, la violence y est toujours cruellement présente.

Des personnages-clés, solidement interprétés

Tous les protagonistes principaux de cet épisode historique important sont portés avec brio par une distribution relevée.

Soulignons  particulièrement le jeu convaincant d’Emmanuel Bilodeau en diplomate naïf et opiniâtre ainsi que celui des deux négociateurs en chef :   Jean-Moïse Martin, du côté israélien, et Manuel Tadros  pour les Palestiniens.

Une aire de jeu habilement exploitée

La mise en scène d’Édith Patenaude, appuyée par la scénographie ingénieuse d’Odile Gamache et la musique insolite de Mathieu Désy, nous permet de vivre avec intensité le déroulement des événements.

Ainsi, le labyrinthe quasi kafkaïen des classeurs des bureaux de la diplomatie norvégienne va subtilement se muer en une vaste arène, où en son centre, autour d’une simple table, les belligérants trouveront enfin un terrain d’entente.

Aussi, les gradins ennemis qui se faisaient face au début de la pièce, se retrouveront côte à côte au terme du spectacle, offrant au public un symbole fort de réunification.

Oslo, un rêve qu’on ne peut abandonner

À quoi bon diront certains. Au contraire, diront les autres à l’instar du personnage d’Emmanuel Bilodeau qui, en tombée de rideau, nous invitera avec émotion à ne pas baisser les bras et surtout à continuer à rêver de paix…

Oslo, une production de DUCEPPE au Théâtre Jean-Duceppe jusqu’au 13 octobre.

Distribution : Avec Emmanuel Bilodeau, Isabelle Blais, Félix Beaulieu-Duchesneau, Luc Bourgeois, Jean-François Casabonne, Steve Gagnon, Reda Guerinick, Ariel Ifergan, Marie-France Lambert, Justin Laramée, Jean-Moïse Martin et Manuel Tadros.

Texte : J.T. Rogers, traduit de l’anglais par David Laurin.

Mise en scène : Édith Patenaude, assistée de Caroline Boucher-Boudreau.

Scénographie : Odile Gamache.

Costumes  : Cynthia Saint-Gelais.

Accessoires : Normand Blais.

Éclairages : Julie Basse

Musique en direct : Mathieu Désy et Kevin Warren.

Crédit photos: Caroline Laberge

Texte: Dominique Denis