La compagnie BOP | Ballet Opéra Pantomime présente actuellement la comédie musicale originale Please Thrill Me, écrite par Sean Nicholas Savage et mise en scène par Sophie Cadieux. À l’affiche jusqu’au 1er mars à La Chapelle Scènes Contemporaines, cette œuvre multidisciplinaire fait un clin d’œil aux années 1980 et 1990.

Un goût de liberté

Jazz (Sean Nicholas Savage), un jeune punk en quête de lui-même décide de changer de vie en grimpant à bord d’un train de marchandises.

À bord, il se lie d’amitié avec Pop (Adam Byczkowski alias Better Person), qui l’invite à découvrir la ville portuaire dont il est originaire.

Ensemble, ils se rendent au restaurant The End Of The World, où Pop travaille comme plongeur.

Le nouveau venu y fait la connaissance de Rocky (Lulu Hughes) une vieille serveuse remplie de sagesse et de The Artist (Jane Penny), une chanteuse qui gagne sa vie comme serveuse.

Tour à tour, ils échangent sur leurs aspirations  et leurs désirs de liberté, puis ils se rendent sur les lieux d’une fête qui se terminera de façon étrange.

Les années 80 et 90

L’histoire est narrée par The Speaker (Rollie Pemberton alias Cadence Weapon), dont les interventions viennent parfois briser le rythme.

Cinq talentueux musiciens (Alexandre Colas-Jeffery, Pascal Chénard, Antoine Langis, Juliette Leclerc, Max-Élie Oboukangongo-Laroche) perchés sur une plateforme surélevée, installée à droite de la scène, accompagnent les interprètes qui chantent des airs semblant sortir tout droit des années 80 et 90.

Puis, la chorégraphe Catherine Dagenais-Savard est allée piger dans les mouvements classiques de comédies musicales pour rythmer les prestations.

Un bonheur de revoir Lulu Hughes

Les performances sont malheureusement inégales.

Le jeu de certains jure à côté de celui de Lulu Hughes, dont la vaste expérience scénique transparaît.

C’est un bonheur de la revoir sur scène.

Or, par moments,  Sean Nicholas Savage se fait beaucoup trop intense, donnant même l’impression de surjouer.

Puis, la majorité des comédiens semblent peu à l’aise avec les chorégraphies qu’ils doivent exécuter.

C’est aussi hélas le cas pour les chansons.

Certains y vont avec assurance alors que d’autres n’offrent qu’un filet de voix timide.

Les deux derniers points sont possiblement attribuables à la nervosité liée à la première.

La distribution gagnera assurément en prestance au fil des représentations.

Please Thrill Me est un spectacle qui plaira sans doute aux amateurs inconditionnels de comédies musicales et aux nostalgiques des rythmes d’une autre époque.

Please Thrill Me jusqu’au 1er mars à La Chapelle

Auteur : Sean Nicholas Savage

Mise en scène: Sophie Cadieux

Avec: Adam Byczkowski aka Better Person, Lulu Hughes, Roland « Rollie » Pemberton aka Cadence Weapon, Jane Penny,  Sean Nicholas Savage

Musiciens: Pascal Chénard, Alexandre Colas-Jeffery, Antoine Langis, Juliette Leclerc, Max-Élie Oboukangongo-Laroche

Crédit photos: Ludovic Rolland-Marcotte

Texte: Nancie Boulay