Que ressentent les gens vivant dans des résidences pour aînés ? De quoi est fait leur quotidien ? Ont-ils vraiment choisi d’y séjourner ? C’est à ces questions que François Grisé a tenté d’obtenir des réponses pendant son séjour en maison de retraite qui est à l’origine de la pièce de théâtre documentaire Tout inclus.

La retraite anticipée

L’artiste multidisciplinaire était âgé de 43 ans au moment où il a volontairement établi ses quartiers aux Jardins du patrimoine, à Val d’Or. Il s’y est établi pour un mois avec comme but premier de comprendre les doléances de ses parents ayant récemment emménagé dans une résidence pour personnes âgées autonomes.

L’exploitation minière

Le texte est tiré du journal qu’il a tenu lors de son passage à la « maison de vieux » ainsi que des extraits d’entrevues réalisées avec les résidents. Il a choisi de présenter le tout en plusieurs chapitres, dont les titres portent le nom des différentes étapes de l’exploitation minière. C’est une métaphore tout indiquée puisqu’il y a un bon filon à développer, que les aînés constituent sa matière première et qu’il doit creuser profondément pour obtenir des réponses à ses questions. L’image se transpose aussi dans l’action alors que François va visiter une mine avec l’une des résidentes.

Le quotidien qui tue

Les comédiens André Lacoste et Marie-Ginette Guay interprètent les parents de François. Ils se mettent également dans la peau des divers résidents en compagnie de Marie Cantin. On sent qu’ils sont personnellement touchés par ce qu’ils jouent. Ils en font d’ailleurs brièvement mention en tant qu’eux-mêmes à un moment. Cela donne donc lieu à des personnages touchants et attachants, parfois drôles, mais jamais misérabilistes ou caricaturaux.

La mise en scène dépouillée d’Alexandre Fecteau met l’accent sur le propos. Il est question ici de sujets sérieux très rarement abordés. On y parle de solitude, de monotonie (ingénieusement illustrée par les menus redondants de la cafétéria), mais aussi de l’infantilisation, la sensation d’être dépossédé et même l’attente de la mort.

Tout inclus jette un regard vrai et rempli de tendresse et d’humanité sur la vie des gens en résidence. Une pièce parfois drôle, mais surtout très touchante à voir en famille.

Tout-inclus

Texte : François Grisé

Dramaturgie : Annabel Soutar

Mise en scène : Alexandre Fecteau

Production : Porte Parole, en coproduction avec Un et un font mille et en collaboration avec le collectif Nous sommes ici

Présentée jusqu’au 25 octobre. La pièce est aussi retransmise en direct tous les soirs dans sa version audio sur le site de Porte Parole.

Crédit photos: Lino Cipresso

Texte: Nancie Boulay