Disjonctée… déjantée… hallucinée… Je ne sais quel adjectif choisir pour qualifier TRIP.  L’auteur, comédien et metteur en scène Mathieu Quesnel a travaillé durant trois ans sur sa pièce. Et ça paraît. On sent que sa recherche sur les années 60, les années des Beatnick, a été approfondie. TRIP c’est comme un cours d’histoire sur cette formidable période où la Fantaisie, les Fantômes et les Fraises sont présents. Deux heures où le spectateur se perd avec plaisir et rit aux éclats.

La vie de Lucie Sauvé d’Amour (LSD)

Tout commence sur une scène située au milieu de la salle, alors que 16 comédiens comédiennes jouent à deviner des chansons dont les paroles ne sont qu’un seul mot ou expression répété jusqu’à ce le titre soit trouvé.

Puis, le spectateur découvre qu’il s’agit d’un jeu pour que les acteurs d’un spectacle d’entraide annuel relaxent avant d’entrer en répétition.

Le public assiste alors à cette répétition jusqu’à ce que Lucie, femme iconoclaste et déjantée comme le souligne l’auteur, sorte des coulisses et meurt.

Elle arrive dans l’au-delà, devant un juge qui retrace les moments marquants de sa vie.

Lucie Sauvé D’amour (LSD) revivra avec émotion ses souvenirs et découvrira qui a été sa grand-mère.

TRIP – Pièce non conventionnelle

Mathieu Quesnel, qui n’en est pas à ses premières armes en théâtre, nous baigne dans l’atmosphère hallucinogène des Beatnick des années 60, en Californie.

Il le fait de manière non conventionnelle et c’est réussi.

Le public suit plusieurs histoires. On s’y perd, on s’y retrouve.

C’est illogique, mais fort amusant.

En fait, la pièce se déroule comme un happening au temps du mouvement psychédélique avec son LSD, ses expériences hallucinogènes, Ken Kesey (auteur de One Flew over Cuckoo’s Nest) et son autobus Magic Trip, sans oublier Neal Cassady, poète et écrivain américain, compagnon de route de Jack Kerouac.

TRIP c’est un gros party autant sur scène que dans le public.

Les comédiens ont du plaisir

On sent une belle chimie entre les seize acteurs, fous rires, pirouettes, gestuelles loufoques.

Ils ont l’air heureux d’être scène.

Tantôt, ils deviennent musiciens, dont Yves Jacques qui joue de la batterie, tantôt ils reprennent leur texte et se font la répartie avec entrain.

Une belle symbiose sur les planches!

TRIP à l’affiche jusqu’au 21 mars

Si vous avez envie de vous amuser, de connaître davantage les aspirations de la période beatnick et de passer deux heures en compagnie de comédiens heureux, courrez à Espace Libre. Ils vous en feront voir de toutes les couleurs. TRIP est à l’affiche jusqu’au 21 mars.

Auteur et metteur en scène : Mathieu Quesnel

Distribution : Sarianne Cormier, Amélie Dallaire, Stéphane Demers, Myriam Fournier, Marie-Claude Guérin, Yves Jacques, Sharon James, Simon Lacroix, Joanie Martel, Frédéric Millaire-Zouvi, Olivier Morin, Navet Confit, Sylvie Potvin, Philippe Racine, Francis William Rhéaume. Léa Simard

Crédit photos: Gabrielle Desmarchais

Texte: Micheline Rouette