Un an après la sortie de son premier album Dompter la bête, l’incisive Tina-Ève a fait sa grande rentrée montréalaise vendredi soir. Accompagnée de ses trois musiciens, elle a fait vibrer la salle Claude-Léveillée avec ses textes provocateurs. 

« Ça fait un an que j’attendais ce moment, j’espérais qu’il y ait des gens et que ce soit agréable » m’a expliqué la jeune chanteuse de 25 ans. Devant une salle presque pleine, Tina-Ève – dont le style s’apparente à celui de Lynda Lemay – a interprété son joli premier extrait Dans l’St-Laurent de tes faiblesses en s’accompagnant au piano.

La première surprise de la soirée a été l’interprétation de Si tu n’existais pas. En guise de présentation à ce classique de Joe Dassin, elle s’est confiée : « Les trois grandes qualités dans la composition sont d’avoir un bon texte, une belle musique et quelque chose d’universel afin que la chanson intéresse les gens et qui permet à celle-ci de traverser le temps». Elle a aussi interprétée la pièce Besoin de personne – pièce originale de Véronique Sanson.

Lecture devant public

N’ayant peur de rien, la courageuse Tina-Ève a lue deux textes qu’elle a rédigées : « Je n’avais jamais lu mes écrits devant un public. C’est une chose que je voulais faire depuis longtemps. Ça me met dans un état de vulnérabilité et de fragilité, c’est quelque chose que j’aime faire. Je pense à l’intégrer de plus en plus dans mes shows » m’a-t-elle indiqué avec passion. La public était certes impressionné par la profondeur de ses textes.

La foule conquise a réussi à dompter la bête sur la scène. Son interprétation de la pièce titre a séduit le public. En pleine confiance, Tina-Ève a effectué un rappel de deux chansons. Elle a présenté une nouvelle composition Ma vie d’avant ainsi qu’une reprise de Benjamin Biolay, soit L’espoir fait vivre.

Tina-Ève et ses musiciens seront de retour à Montréal le 22 avril à la Maison de la Culture Rosemont. « J’ai hâte d’aller à Sherbrooke (2 avril), Trois-Rivières (8 avril) et à Québec (29 avril). À chaque prestation, on se sent plus à l’aise», me glisse-t-elle. Pour de détails sur les prochaines représentations, consultez son site Internet.